Dovizioso : « Fier d’avoir autant travaillé sur moi-même »

Pour Andrea Dovizioso, la situation est claire. Le titre s’étant envolé, la deuxième place étant verrouillé, IL a le regard tourné vers 2019. Avec, ainsi qu’il l’avoue, l’envie d’arracher des mains de Marc Marquez la couronne mondiale. La Ducati, elle aussi, est fin prête : efficace et compétitive, elle a su s’imposer tout au long de la saison – même si, en Malaisie, elle a été bien en deçà de ce qu’elle réalise habituellement.

Prochain invité de « Italian Job » sur Sky Sports, il y reviendra – selon les déclarations qui sont ressorties – sur son parcours personnel. « La deuxième année des 250cc a été difficile, se souvient-il, bien que j’ai joué le championnat jusqu’à la dernière course. Mais en comparaison, la première année au HRC était vraiment difficile. »

Preuve de l’importance de la compétitivité des machines, l’Italien souligne celle de la RS125 qu’il pilotait en 2004, lors de son titre de champion du monde 125cc. « La Honda avec laquelle j’ai remporté le championnat du monde me correspondait vraiment. C’était une excellente année, je pouvais faire ce que je voulais et quand je le voulais. J’en garde un excellent souvenir. »


Invité à parler de ses adversaires, Dovizioso passe par la voie du football, autre sport très populaire en Italie. « Si on compare les pilotes MotoGP à des footballeurs, Rossi serait Messi, tandis que Marquez serait Ronaldo. Quant à moi je serais plutôt Pirlo ou Baggio, mais c’est un peu exagéré quand même. »

On retiendra, enfin, cette phrase qu’il brandit comme une synthèse de sa saison 2018 : « Je suis fier d’avoir autant travaillé sur moi-même cette année. » 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de