Scott Redding : « sur la GP12, c’était comme être assis sur une fusée ! »



Il y a quelques jours, Scott Redding menait un test de deux jours, au Mugello, sur la GP12 du Ducati (lire ici).

De plus en plus cité comme probable pilote d’un futur Ducati Junior Team aux contours encore un peu flous, le Britannique s’est montré relativement performant puisque, rappelons-le, ce n’était jamais que la première fois qu’il grimpait sur une MotoGP.

Et pour une première, il n’a pas été déçu par la puissance de sa machine !

« Je n’avais aucune idée de ce qui allait se passer, mais en descendant la pit-lane, avec le limiteur enclenché, je pensais « je suis sur une MotoGP et je n’ai aucune idée de ce à quoi je dois m’attendre ». Et ce fut une véritable révélation, j’ai ouvert les gaz à fond et je me suis dit, «Eh bien, ce n’est pas si rapide», mais j’ai réalisé qu’intervenait l’anti wheelie et le traction control.

La première fois où j’ai passé la dernière ligne droite et où j’ai enclenché la cinquième et la sixième en ayant la poignée des gaz complètement ouverte, j’ai réalisé à quelle vitesse j’allais vraiment. C’était comme être assis sur une fusée! »

Et ses prestations ne sont pas passées inaperçues puisque pour une première, il a tourné juste en dessous des 1.50, soit un peu moins de deux secondes moins vite que le meilleur tour en course de Valentino Rossi.

« C’était vraiment intéressant de comparer mes données avec celles de Rossi. En sortant d’Arrabbiata (virage 8), jusqu’à la fin du tour, nous étions pratiquement dans les  mêmes temps, mais c’est dans la première moitié du tour qu’il fait la différence. »

Reste donc à savoir si oui ou non, le jeune britannique aura réussi à séduire le reparto corse de Borgo Panigale.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook 

Source : Bike Sport News

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de