La vitesse de pointe et De Angelis ruinent la course de Xavier Simeon



A l’issue de la course, Xavier Simeon ne pouvait s’empêcher de pester sur Alex de Angelis, son meilleur ennemi, pour lui avoir coupé la trajectoire.

C’était assez amusant d’ailleurs de voir de Angelis se plaindre sur Twitter d’un comportement dangereux du Belge alors que lui-même s’était octroyé le droit de réaliser quatre ou cinq ‘block pass’, tous aussi dangereux les uns que les autres.

Mais c’est la course et tout ça ne fait pas les affaires du pilote Tech3 qui rentre donc bredouille chez lui.

Ceci dit, le plus inquiétant, dans le cas qui nous occupe, c’est que les problèmes de vitesse de pointe sur la Mistral610, que ce soit celle de Smith ou la sienne, sont toujours aussi aigus.

« J’ai pris un très bon départ et j’ai été très agressif dans les premiers tours. La bagarre faisait rage, mais j’ai réussi à me hisser jusqu’à la 12ème place. Malheureusement, j’ai perdu quelques positions dans la ligne droite parce que j’avais de gros soucis de vitesse de pointe. Mon seul choix était de passer les autres dans les virages, mais à chaque tour, je perdais du terrain dans la ligne droite. Ensuite, je me suis battu avec Bradley et De Angelis et quand j’ai essayé de passer Alex, il a fermé la trajectoire parce qu’il ne voulait pas me laisser passer et nous sommes tombés ensemble. Je suis désolé pour l’équipe parce qu’ils ont fait du mieux qu’ils pouvaient et qu’ils ne méritaient pas ce résultat. Je vais essayer d’être de retour dans les points à Brno, la semaine prochaine ». 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de