Le Marathon de Jonathan Rea : 5 semaines, 5 courses !



Remplacer Casey Stoner au sein du prestigieux team Repsol Honda est une opportunité que Jonathan Rea ne pouvait pas laisser passer.

En acceptant cet intérim (qui devrait durer l’espace de deux Grands Prix) le Britannique a également dû prendre en compte l’incroyable rythme auquel il va être soumis lors de ces cinq prochaines semaines !

En effet, ce week-end, le britannique sera au Nürburgring avec le Superbike, la semaine prochaine il sera à Misano, la suivante à Portimão, ensuite ce sera au tour du Motorland d’Aragon et enfin il ira clôturer le championnat du monde SBK à Magny Cours.

« Faire des courses back to back pendant cinq week-ends va être super difficile et je pense que je ne peux pas encore vraiment estimer à quel point ce le sera. En général, avant un week-end de course, je prends deux jours où j’essaye de faire le moins possible, mais ce n’est déjà pas le cas cette fois ci puisque j’étais sur la MotoGP mardi et mercredi (les tests d’Aragon)  et qu’après, je me suis directement rendu au WSBK pour rouler en Allemagne ».

Et puis, jongler entre la CBR et la RCV ne s’annonce pas spécialement évident mais le Britannique sait qu’une fois qu’il aura totalement compris le fonctionnement de sa machine de Grand Prix, les choses devraient se simplifier.      

« Sauter d’une moto à l’autre, ça va être dur. Le passage de la RCV à la CBR sera plus facile que l’inverse. Jusqu’à présent, j’ai eu environ quatre heures sur la RCV et chaque fois que je suis monté dessus lors de ces essais j’ai été plus rapide, mais je ne peux pas confondre et piloter avec cette machine comme je le fais en Superbike parce que ça ne fonctionne pas. J’espère qu’une fois que j’aurai compris la RCV je pourrai passer d’une moto à l’autre sans aucun problème ».

Même si le MotoGP est une magnifique opportunité de se mettre en avant, Jonathan Rea est aussi conscient du fait que sa priorité, à l’heure actuelle, reste le Superbike !

« L’autre chose que je dois retenir, c’est que le WSBK est toujours ma priorité, et non le MotoGP. Je me bats pour les victoires en Superbike et je veux obtenir la meilleure position possible au championnat tandis qu’en MotoGP, je ne suis qu’un pilote remplaçant comblant un vide provoqué par la blessure de Casey. Mais courir en MotoGP est aussi la plus grande opportunité de ma carrière et je sais que je suis sous le feu des projecteurs. »

Bonne chance Johnny !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : MCN 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires