Le MotoGP prend des mesures contre les « suceurs de roues » et pour la sécurité



Fred Corminboeuf, le team manager du CIP-Technomag, est assez actif sur Face book et nous, on s’en réjouit car c’est encore lui qui vient de nous donner des informations cruciales.

En effet, avec des catégories pléthoriques comme le Moto2 ou le Moto3, les dangers liés aux pilotes plus lents ou comme le dirait Aurélie, ceux que nous appelons communément les suceurs de roues, sont de plus en plus fréquents.

Alors, afin de mettre un terme à ces incidents à répétition, la Dorna a envisagé plusieurs mesures.

Fred Corminboeuf : « Jusqu’à présent, lorsque le drapeau rouge était sorti, les motos rentraient au box et ensuite la voiture de sécurité ou médicale entrait à son tour sur la piste.

Désormais, si le drapeau rouge est sorti, la direction de course peut décider en cas d’urgence, d’envoyer la voiture de sécurité ou médicale sur la piste alors que les motos y sont encore ! Prudence est alors de mise … fini les wheelings et autres figures c’est retour au box immédiat.

Deuxième règle : Elle concerne les pilotes TRES lents sur la piste (si si il y en a !) qui cherchent une roue et notamment en fin de séance pour améliorer les chronos. On ne citera pas de noms !

Un règlement va être mis au point pour donner une définition du pilote lent et dangereux lors d’un tour.

Pour cette course, à chaque fois qu’un pilote sera considéré comme « trop lent » parce qu’il attend une roue, une pénalité lui sera infligée. Par exemple, si le tour est en 1’40 et qu’il est effectué en plus de 2’00, il pourra y avoir une pénalité; ou alors son meilleur tour lui sera retiré… mais tout cela est encore en projet ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de