[Communqiué de presse] Une dernière attaque propulse Kallio dans le top dix



Une attaque fulgurante durant les dernières minutes de la séance de qualification a propulsé le pilote finlandais du Marc VDS Racing Team, Mika Kallio, sur la troisième ligne de la grille de départ du Grand Prix d’Allemagne organisé ce week-end sur le circuit du Sachsenring.

Le pilote de 28 ans a transformé de prometteurs essais en un tour en 1’25.271 qui lui a permis de passer de la vingtième à la huitième place alors que la séance de qualification approchait de son terme.

Avec des conditions nettement plus favorables que le froid et le vent qui avaient marqué la première journée d’essais, Kallio a utilisé l’essentiel de la qualification à améliorer le comportement de sa Suter MMXI en conditions de course avec des pneus usés.

Améliorant régulièrement son rythme, Kallio a eu du mal sur la fin à trouver un tour clair, le tracé sinueux et étroit du Sachsenring ne favorisant pas les dépassements. Mais lorsqu’il y est parvenu, le Finlandais a réussi à tout mettre bout à bout pour décrocher le huitième temps à seulement 0,2 seconde du top 4. La séance de qualification a une fois encore démontré combien la catégorie Moto2 est disputée. Moins d’une seconde sépare en effet les 24 meilleurs pilotes.

Les espoirs de son coéquipier britannique Scott Redding de se battre lui aussi pour un top dix ne se sont malheureusement pas matérialisés. Le pilote de 18 ans a terminé la séance libre avec le septième temps, mais il n’a pu augmenter son rythme durant l’après-midi.

Redding s’est battu comme un beau diable pour résoudre des problèmes de grip, et il n’a pu réaliser qu’un tour en 1’25.637 qui le place en 23e position sur la grille. Demain, Redding devra faire preuve de toute son adresse pour doubler sur l’un des circuits les plus courts du championnat et réputé pour ses dépassements difficiles.

Mika Kallio #36 : 1’25.271 – 23 tours- 8e position

« Je suis content car j’ai réussi à faire un bon chrono au moment où il le fallait. Le plan était de démarrer la qualification avec des pneus usés pour préparer la course, et c’est pour cela que je n’étais pas très rapide au début de la séance. Lors de mes deux derniers runs, je suis à chaque fois sorti avec un pneu arrière neuf. J’ai réussi à gagner une demi-seconde par rapport à hier, et c’est dommage que je n’ai pas pu me maintenir sur la deuxième ligne. Se qualifier dans le top 10 est important pour n’importe quelle course de Moto2, mais ça l’est encore plus sur ce circuit où les premiers virages sont très serrés et où il faut partir avec le bon wagon. Je suis confiant, nous n’avons pas eu de problèmes avec la moto, nous avons de bons réglages… J’espère faire demain un bon résultat. »

Scott Redding #45 : 1’25.637 – 21 tours- 23e position

« Je suis plutôt déçu parce que nous avions démarré, hier, et j’étais persuadé de pouvoir progresser avec quelques petits changements sur la moto. Mais ce matin comme cet après-midi, je n’ai tout simplement pas réussi à trouver le grip qu’il me fallait à l’avant comme à l’arrière, et je n’ai pas réussi à refaire les chronos de la veille. C’est frustrant car à la fin, j’ai dû m’arracher pour aller chercher ma place sur la grille. Il faut que l’on travaille ce soir pour résoudre nos problèmes. Nous allons étudier les datas pour trouver une solution, et j’espère toujours pouvoir faire une belle course. Ce circuit est si étroit que partir de loin n’est pas l’idéal, mais au Mugello, j’ai réussi à être agressif au départ, et il faut que j’adopte cette fois la même stratégie. A moi de tout donner pour essayer d’aller chercher une place dans le top dix. »

Michael Bartholemy : Team Manager

« Mika a fait du super boulot en fin de séance, il a réussi à décrocher un super chrono au moment où la pression était forte. Par ailleurs, il a fait son chrono tout seul, sans prendre de roue, ce qui nous rend optimistes pour demain. Il a l’air beaucoup plus content ce week-end avec sa moto, et l’on sait qu’il aime beaucoup le Sachsenring. Nous sommes confiants qu’il puisse décrocher demain son meilleur résultat de la saison. C’est dommage que Scott n’ait pas réussi à augmenter son rythme. Il s’est plaint d’un manque de grip et nous allons devoir comprendre ce qui lui est arrivé car la température de la piste était similaire à celle d’hier. Scott a démontré au Mugello qu’il pouvait être agressif en début de course et doubler, nous espérons qu’il pourra en faire de même demain. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de