Le Grand Prix de Saint-Marin sous la loupe…



Après deux semaines de pause pour le MotoGP, c’est à Misano, sur le World Circuit Marco Simoncelli, que le championnat du monde s’apprête à poser ses valises.

Nous entrons donc dans le dernier tiers d’une saison où favoris et outsiders vont devoir accepter de croiser le fer afin de confirmer ou infirmer les tendances.

MotoGP : duel espagnol

En MotoGP, la bagarre à trois est devenue un duel depuis le forfait de Casey Stoner, à Brno, qui a laissé Dani Pedrosa et Jorge Lorenzo seuls aux commandes.

Dani Pedrosa, avec ses 13 petites unités de retard, est dans le rôle du super outsider et les derniers résultats parlent en sa faveur.

Face à la domination Yamaha du début de saison et en proie à de graves problèmes de chattering, Honda a sorti l’artillerie lourde en avançant l’entrée en piste de sa RC213V version 2013.

Les résultats sont éloquents : victoire de Stoner à Laguna Seca, victoire de Pedrosa à Indianapolis et à Brno !

Mais les ingénieurs Honda ne sont pas les seuls artisans de ce retour au premier plan. Pedrosa aussi a décidé de se retrousser les manches et de mouiller la combi.

A Brno, l’Espagnol a gagné d’une manière qu’on ne lui connaissait pas…au corps à corps.

On ne peut s’empêcher de penser que s’il ajoute la capacité à se battre en duel à ses déjà très nombreuses qualités, il risque bel et bien de mettre à mal le dominium de Jorge Lorenzo.

En début de saison, nous avions deux motos portant le sceau de leur constructeur. D’un côté, la Yamaha de Lorenzo avec comme point fort, la vitesse de passage en courbe et de l’autre, la Honda de Pedrosa et Stoner, un peu moins à l’aise dans le virage mais excellente en sortie de courbe et à l’accélération.

Le problème est que Honda semble avoir comblé une bonne partie de son « retard ».

En réaction, Yamaha a amené, pour les derniers tests officiels de la saison, au Motorland d’Aragon, la dernière évolution de son moteur, qu’on annonce légèrement plus puissante.

Lorenzo s’est montré satisfait mais a surtout relevé ce qui, à nos yeux, est l’enseignement principal au stade actuel de la saison : « nos motos sont assez similaires et nous allons probablement encore vivre des duels comme celui de Brno, mais j’espère que cette fois ils tourneront en ma faveur ».

En effet, on a rarement eu autant l’impression d’avoir une M1 aussi proche de sa rivale, la RC213V. C’est en tout cas de bon augure pour le spectacle.

Derrière, nous attacherons une importance particulière aux performances des Tech3 Boys, qui, à n’en pas douter, reprendront leur duel. La dernière joute avait tourné à l’avantage de Cal Crutchlow mais Dovizioso rêve de battre ses sept podiums récoltés chez Honda.    

Et puis, Misano, c’est un peu l’arrière-cour de Valentino Rossi et le Dottore aimerait certainement y réussir un coup. Pour l’aider dans sa mission il bénéficiera de quelques évolutions sur sa GP12…à voir.  

 

Moto2 : Marquez l’intouchable ?

En Moto2, Marquez a pris un peu d’air vis-à-vis du troupeau de fous furieux collés à ses basques. Si on ne veut pas encore considérer qu’il a déjà gagné le championnat du monde, on dira, en voyant large, qu’il lui reste trois adversaires.

Mais l’écart les séparant du futur pilote Repsol laisse songeur quant aux possibilités réelles, pour ces hommes de briser son rêve de titre.

On a ainsi Pol Espargaro à 48 points, Tom Lüthi à 59 points et Andrea Iannone à 64 points.

Le problème commun à ces trois hommes est qu’ils manquent tous cruellement de régularité. Difficile dans ce cas d’espérer concurrencer l’homme le plus régulier de la saison. Marquez n’a en effet manqué le podium qu’à deux reprises cette saison et c’était sous le déluge du Grand Prix de France (DNF) et en Italie (5 ème). L’homme compte 6 victoires, une seconde place et deux troisièmes, le tout en onze Grands Prix.

Il s’agira donc de s’appliquer, du côté de la concurrence et même de s’appliquer sans tarder.

Nous serons également attentifs aux performances de Johann Zarco qui visera le podium, de Xavier Simeon et de sa Mistral revue et corrigée ainsi que celles de Mike Di Meglio qui fera ses grands débuts au sein de la structure Kiefer Racing, l’écurie championne du monde en 2011.

 

En Moto3, Sandro Cortese a toutes les cartes en main pour décrocher le titre dont il rêve et pour  ce faire, dispose d’une qualité qui pourrait s’avérer déterminante: la régularité.

L’Allemand, qui détient désormais 32 points d’avance, n’a, en effet, manqué le podium qu’à une seule reprise depuis le début de la saison.    

Derrière, son grand rival, Maverick Viñales, qui compte cinq victoires, soit trois de plus que lui, pourrait regretter amèrement son erreur d’Indianapolis où il a chuté dans le dernier virage par excès de gourmandise.

Nous suivrons, bien entendu, le retour en grâce de Jonas Folger, le dernier vainqueur du Grand Prix de Tchéquie ainsi que les performances du futur pilote Tech3, en Moto2, Louis Rossi (une source proche de Tech3 nous annonçait, hier, que l’affaire pouvait être considérée comme conclue).

 

Enfin, à Misano, aura aussi lieu l’avant dernière manche de la Red Bull MotoGP Rookies Cup et nous ne pouvons que regretter l’absence de Simon Danilo, le jeune pilote français, victime d’une lourde chute à Brno. Nous en profitons d’ailleurs pour lui souhaiter, de nouveau, nos meilleurs vœux de prompt rétablissement.

Si nous attachons une attention particulière aux performances du Belge, Livio Loi,  second le samedi et vainqueur le dimanche à Brno, la lutte pour le titre devrait opposer Florian Alt, l’Allemand, en tête du championnat du monde à Scott Deroue, le Néerlandais, qui affiche désormais 31 points de retard, puisque la dernière course aura été fatale à Oettl, désormais à 46 points des leaders.  

 

Misano en chiffre :

Longueur: 4.226 m

Largeur: 14m

Virages à gauche: 6

Virages à droite: 10

Plus longue ligne droite: 565 m

Construit en: 1969

Modifié en: 2008  

MotoGP

Fastest Lap         2011      Casey STONER (AUS)     Honda  1’33.138               163,3 km/h

Circuit Record   2011      Jorge LORENZO (SPA)   Yamaha1’33.906               162,0 km/h

Best Pole            2011      Casey STONER (AUS)     Honda  1’33.138               163,3 km/h

Top Speed          2010      Dani PEDROSA (SPA)     Honda                  280,4 km/h

Moto2

Fastest Lap         2011      Stefan BRADL (GER)       Kalex     1’37.828               155,5 km/h

Circuit Record   2011      Andrea IANNONE (ITA)                Suter     1’38.609               154,3 km/h

Best Pole            2011      Stefan BRADL (GER)       Kalex     1’37.828               155,5 km/h

Top Speed          2010      Alex DE ANGELIS (RSM)               Motobi                241,3 km/h

125cc

Fastest Lap         2010      Marc MARQUEZ (SPA)  Derbi     1’43.077               147,6 km/h

Circuit Record   2010      Marc MARQUEZ (SPA)  Derbi     1’43.195               147,4 km/h

Best Pole            2011      Johann ZARCO (FRA)     Derbi     1’43.247               147,4 km/h

Top Speed          2008      Simone CORSI (ITA)       Aprilia                   205,3 km/h

 

Derniers vainqueurs

MotoGP : Jorge Lorenzo

Moto2 : Marc Marquez

125CC : Nico Terol

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires