Salom, l'Espagnol qui n’en finit plus de grimper !



Tout l’hiver, la presse moto (nous y compris) n’a jamais cessé de parler de Maverick Viñales et pourtant, sans avoir l’air d’y toucher, l’Espagnol qui monte c’est bien Luis Salom.

Avec ses cinq podiums lors des sept dernières courses – dont trois consécutifs – le pilote RW Racing GP n’est plus qu’à 10 petites unités de son compatriote et même si c’est hautement improbable, il n‘est pas encore mathématiquement hors-jeu pour le titre.

Ce qui caractérise Salom sur la piste, c’est son intelligence et à l’inverse de Viñales, sa capacité à savoir attendre son tour.

Hier encore, il a tranquillement suivi les opérations depuis l’arrière avant de bondir pour s’assurer la seconde marche du podium.

« Ce fut une course très difficile. Il restait trop de pilotes dans le groupe pour avoir une belle bagarre. Nous étions trop proches. C’est dommage de n’avoir pas pu passer Cortese. Il a été très rapide dans le dernier tour et il était tout simplement trop loin pour essayer quelque chose. Je suis content du résultat, surtout pour mon équipe et pour Kalex et KTM. Ils ont travaillé très dur pour me donner la meilleure moto ».

Assurément, un grand pilote en devenir !      

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires