[Communiqué de presse] Redding septième, Kallio frustré



Scott Redding a livré aujourd’hui sur le circuit du Sachsenring sa meilleure performance dans le championnat du monde Moto2 2011. Qualifié au-delà de la vingtième position, le pilote Marc VDS Racing est remonté jusqu’à une superbe septième place.

Réalisant un premier tour exceptionnel qui lui a permis de rentrer dans le top 15 alors qu’il s’était qualifié en 23e position sur la grille de départ, Redding pointait dans le top 10 après seulement sept tours. Il s’est alors retrouvé dans le groupe qui se disputait la sixième place en compagnie notamment du champion du monde Supersport Kenan Sofuoglu.

Après un dépassement chirugical sur Sofuoglu, Redding n’a pas perdu de temps pour déloger Simone Corsi de la sixième place.

A ce moment-là, Yonny Hernandez occupait la cinquième place avec plus de trois secondes d’avance. Enchaînant des tours très rapides, Redding est parvenu à réduire l’écart à deux secondes. Malheureusement, des problèmes de grip dus à son attaque des premiers tours ne lui a pas permis de poursuivre la chasse.

La joie de Redding contraste bien évidemment avec la déception de son coéquipier Mika Kallio qui n’a même pas pu prendre le départ des 29 tours de course. La Suter de Kallio a en effet connu un problème de pression d’essence durant la séance du warm up. L’équipe Marc VDS Racing a alors changé plusieurs éléments de la moto pour essayer de résoudre le problème avant la course.

Malheureusement, la moto de Kallio est de tout de nouveau tombée en panne durant le tour de formation. Le team a alors fait le maximum pour essayer de trouver une solution afin que le pilote finlandais puisse prendre le départ de la voie des stands. En vain. Le Marc VDS Racing Team doit désormais réaliser une analyse détaillée de la moto de Kallio afin de comprendre les raisons de cet abandon.

Scott Redding #45 : 7e

« Enfin un bon week-end, ça fait du bien de finir sur une note positive après une série de mauvais résultats. Après la dernière course, je savais que je pouvais doubler dès les premiers tours, et c’est exactement ce que j’ai fait. J’ai réussi à éviter le chaos du premier virage et j’ai ensuite attaqué à fond. Il ne m’a pas fallu longtemps pour rentrer dans le top six, c’était amusant. Lors des dernières courses j’ai eu plutôt tendance à reculer, doubler et regagner des positions m’a mis en confiance. Quand je suis revenu en sixième position, j’ai pensé pouvoir aller chercher Hernandez qui était cinquième, mais en ayant beaucoup attaqué en début de course, j’ai pas mal tiré sur mes pneus et je manquais de grip. Quand Krummenacher m’a doublé, j’ai compris qu’il avait un bon rythme et j’ai pensé pouvoir remonter avec lui. Mais sa moto avait une motricité incroyable et je n’ai rien pu faire. Je patinais dès que j’accélérais. Je me suis bien battu pour la septième place avec Corsi et je suis content de l’avoir eu car c’est un pilote coriace qui ne fait pas de prisonnier. »

Mika Kallio #36 : DNS

« Je n’ai pas grand-chose à dire d’autre que cette journée est à oublier et que je suis vraiment déçu. Le Marc VDS Racing Team a fait un boulot incroyable ce week-end, et après avoir décroché une place sur la troisième ligne de la grille de départ sur l’un des mes circuits préférés, nous étions persuadés de pouvoir obtenir un bon résultat. Ne pas avoir pu prendre le départ est dur à avaler. Nous allons essayer de comprendre ce qui est arrivé, mais la seule chose que je peux faire c’est de rester motivé et de m’entraîner durant le break estival pour rebondir à Brno avec un bon résultat. »

Michael Bartholemy : Team Manager

« Scott a fait un boulot incroyable ce week-end, il a probablement réalisé sa plus belle course de la saison. Il a déjà fait mieux en termes de résultat, mais revenir comme ça d’où il était sur la grille pour se battre pour la sixième place est une sacrée performance. Durant les huit premiers tours, il a roulé aussi vite que les pilotes de tête alors qu’il était dans le trafic. Ce qui veut dire que s’il s’était mieux qualifié il aurait pu monter sur le podium. Scott a montré ce dont il était capable, ce que nous savions d’ailleurs depuis le début de l’année. Cela va lui donner de la confiance avant le break estival et lui permettre de revenir à Brno encore plus fort. Nous allons devoir investiguer ce qui est arrivé à la moto de Mika car pour l’instant nous ne savons pas pourquoi elle s’est arrêtée. Après le warm up où nous avions eu un problème de pression d’essence, nous avons changé pas mal de choses pour essayer d’y remédier. La moto a démarré pour le tour de formation, mais elle s’est arrêtée de nouveau au dernier virage. On a alors changé un fusible, mais elle s’est encore arrêtée durant le tour de chauffe. C’est vraiment regrettable pour Mika car il s’était bien qualifié et pensait pouvoir faire une bonne course. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de