Se dirige-t-on vers un échange Rea – Bautista ? Le dessous des cartes.



C’est Rémy Tissier, hier, qui relayait des rumeurs entendues à Misano et selon lesquels Bautista pourrait signer avec Ten Kate, en Championnat du monde Superbike.

Pour rappel, Ten Kate, c’est l’écurie qui héberge la structure officielle Honda et qui a déjà accueilli, la saison passée, Hiroshi Aoyama, l’ancien pilote Gresini.

Mais Ten kate, c’est aussi et surtout l’écurie de Jonathan Rea, l’actuel remplaçant de Casey Stoner sur la RC213V du Repsol Honda Team.

Or, depuis un bon moment maintenant, on entend des bruits de couloir particulièrement tenaces comme quoi Rea pourrait arriver en Grand Prix.

Si on admet qu’il est peu probable qu’il quitte une CBR performante en Superbike, pour une CRT « catastrophique », ou en tout cas nettement moins performante, en MotoGP, il ne reste alors qu’une seule RC213V disponible et justement, ça tombe bien puisque c’est celle de Bautista.

Ce scénario, qui semble plausible puisque Jonathan Rea déclarait lui-même qu’il se trouvait dans une situation d’attente concernant son futur, a-t-il véritablement un quelconque intérêt sur le plan sportif ?

Nous avons demandé à David Roman, un grand amateur de Superbike, qu’il soit britannique ou mondial, ce que lui en pensait puisqu’il suit de très près les performances du Britannique en WSBK.

« Personnellement, je trouve que Bautista est un excellent pilote et j’ai du mal à comprendre l’intérêt de Gresini à l’échanger avec Jonathan  Rea, même si on sait tous que dans ce cas, ce n’est pas Fausto Gresini qui opère le choix mais bien le HRC. J’aime beaucoup Rea mais il a un pilotage qui est fait pour le British Superbike, plus agressif, moins coulé et je doute qu’il puisse faire mieux que Bautista qui est issu de l’école des Grands Prix. L’Espagnol connaît maintenant parfaitement la RCV et sait la faire fonctionner, en tout cas, quand il en a envie.

Sportivement, je ne vois donc pas un réel intérêt à cette opération. Ceci dit, pour Bautista, il aurait peut-être plus de chance de remporter un titre en superbike qu’en GP ».

Comme on sait, le sportif n’est pas tout et les constructeurs qui investissent en MotoGP se servent de ce sport comme d’une vitrine pour leur marque.

C’est d’ailleurs peut-être de ce côté-là qu’il faut chercher une explication à un éventuel échange.

En effet, il n’y a pas si longtemps, le HRC avait une règle d’or qui interdisait à Repsol Honda d’aligner deux pilotes espagnols.

Oui mais voilà, l’Australien a décidé de prendre sa retraite laissant Honda avec une embarrassante selle à refourguer.

Le but du HRC, en début de saison, était de se débarrasser de Pedrosa (on en veut pour preuve son contrat revu à la baisse), de confirmer Stoner et de faire sauter la règle du rookie (ce qu’ils ont fait malgré tout) afin de permettre à Marquez de débarquer.

Oui mais comme on vient de le dire, Stoner il n’en veut plus alors que faire ?

Il y avait une solution super simple pour le HRC, reprendre l’Italien qui s’embêtait sur son italienne et l’aligner aux côtés de Marquez et au pire, si on ne faisait pas sauter la règle du rookie, aux côtés de Pedrosa.

Rappelez-vous les mots d’Ezpeleta « il est trop tôt pour en parler mais la saison prochaine, Rossi aura une bonne moto ».

Mais si la règle d’or de Honda revêt une valeur quasi absolue, au-dessus d’elle, il reste l’orgueil démesuré du géant japonais qui n’a jamais pardonné et ne pardonnera jamais à Rossi son départ pour l’ennemi Yamaha.

Un retour de l’Italien au HRC étant donc exclu, Tokyo n’avait plus des milliers de possibilités.

Les voilà donc, à contrecœur, avec deux espagnols sur les bras dans la structure officielle.

Et c’est là qu’au Japon on jette un œil chez Fausto et qu’on se dit certainement que si en plus de Pedrosa et Marquez, on laisse Bautista sur la RCV, ça commence certainement à faire beaucoup !

Et puis, comme chez Yamaha, on s’est mis en tête de faire rouler deux britanniques dans la même structure (Smith et Crutchlow chez Tech3), chez Honda, on ne doit pas voir d’un mauvais œil d’avoir aussi son petit briton.

Alors voilà, ce n’est peut-être pas la vérité et on ne va même pas prétendre que ça pourrait l’être puisque, rappelons-le, l’échange Rea Bautista n’est encore qu’une rumeur.

Mais si d’aventure, la nouvelle devait se confirmer, il faudrait vraiment que les responsables du HRC ou Fausto Gresini expliquent pourquoi, sportivement parlant, ils préfèreraient avoir Jonathan Rea plutôt qu’Alvaro Bautista sur la moto !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook                 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires