Livio Loi : « je me sens très bien et capable de faire la différence »



Livio Loi aura été une des sensations de la saison de la Red Bull MotoGP Rookies Cup.

Après des débuts compliqués, le citoyen d’Hasselt, en Belgique, a progressivement aligné les résultats jusqu’à cette très belle, mais surtout très convaincante victoire, à Brno, en course deux.

Nous l’avons rencontré pour dresser, avec lui, un premier bilan de sa saison, sa première au sein de la Rookies Cup.   

GPi : Tes débuts en Red Bull MotoGP Rookies Cup n’ont pas été simples et c’est au final assez logique puisque tu devais tout découvrir. A un moment donné as-tu eu peur de ne pas y arriver ?

Livio Loi : Non pas du tout, je découvrais la 125 deux temps et je devais me donner le temps de trouver mes marques. J’étais convaincu du fait qu’au fil de la saison, nous allions finir par trouver un bon set-up et que nous serions en mesure de mieux comprendre cette machine.

Justement, quand as-tu compris que tu allais être en mesure d’obtenir des résultats comme ceux de Brno ou du Mugello ?

A Assen. J’ai eu le déclic nécessaire. En obtenant le record du circuit, je savais que j’y étais et que les bases des bons résultats étaient enfin jetées. Ce week-end-là, tout ne s’est pas déroulé comme je le voulais en course mais je savais désormais que j’avais la vitesse pour jouer devant.

Tu as donc mis un certain temps à t’adapter à la KTM RC 125, quelle a été la plus grosse difficulté ?

La KTM RC 125 était tout à fait neuve pour moi et j’ai dû m’adapter à son caractère. Pour faire fonctionner cette machine, vous devez vous montrer assez agressif avec elle et c’était une nouveauté pour moi. il me fallait un peu de temps pour comprendre le deux temps.

Au Sachsenring, tu as perdu la seconde course dans le dernier virage suite à une manœuvre assez limite de Florian Alt, penses-tu que c’est un manque d’expérience qui t’a empêché de gagner ?

Non ce n’est pas un manque d’expérience car, comme au Mugello avec Hanika, je n’ai absolument rien pu faire. Il est arrivé par derrière, je ne pouvais donc pas le voir et il m’a tassé très sèchement.     

Revenons sur ta première victoire, lors de la seconde course à Brno. Quel a été ton sentiment lorsque tu as compris que la course était gagnée ?

C’était un sentiment tout simplement incroyable. J’étais tellement heureux et tellement fou de joie, qu’encore maintenant, je suis incapable de vous dire à quoi j’ai pensé tant c’était fort ! A ce moment-là, tout se bouscule dans votre tête !

Tu as gagné avec un écart assez rare pour cette catégorie, est-ce que ça signifie que Livio Loi est vraiment très très fort (rires) ?

(Rires) je ne sais pas si on peut dire ça comme ça mais en tout cas, une chose est certaine, je me sens vraiment très bien en ce moment et je me sens capable de faire cette différence. Nous verrons si ça continue de la sorte.

Le 9 septembre, à Albacete, lors de l’avant-dernière manche du championnat d’Espagne, tu as découvert le Moto3 sur une Honda NSF250R. Tu t’es qualifié en 22ème position et tu as terminé la course à la 13ème place. Quel a été ton feeling sur cette machine ?

Ce week-end-là, à Albacete, mon feeling a été directement excellent. La moto3 est bien plus facile à contrôler et à piloter que la 125 deux temps avec laquelle je roule en Red Bull MotoGP Rookies Cup.

Que feras-tu la saison prochaine ?

J’espère que je pourrai disputer une seconde saison en Red Bull MotoGP Rookies Cup. C’est mon objectif.

Livio Loi disputera donc, en tout cas, ce week-end, en Aragon,  la dernière manche de la prestigieuse Rookies Cup et espère, bien entendu, terminer sur un bon résultat. Pourquoi pas une victoire ? C’est bien tout le mal que nous lui souhaitons.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Photo (sauf Moto3 Albacete): Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires