Mika Kallio lorgne sur la place de Scott Redding qui a été opéré



Scott Redding a, jusqu’à présent, soufflé le chaud et le froid avec d’excellents résultats comme en France, à Silverstone ou à Assen, mais aussi avec d’autres nettement moins enthousiasmants comme au Portugal, en Catalogne ou à Brno.

Sans pour autant chercher d’excuses, on apprend aujourd’hui que le Britannique souffrait à un point tel du syndrome des loges, qu’il n’a pas pu attendre la fin de saison, pourtant toute proche, pour se faire opérer.

Nous verrons donc, sur les cinq derniers Grands Prix, à quel point ce problème était handicapant.   

Scott Redding : « Cela faisait quelques années que je souffrais du canal carpien au niveau de mon poignet droit. Jusqu’à présent, cela restait gérable avec des soins. Mais cette année, la situation s’est détériorée et j’ai vécu quelques courses difficiles où je n’arrivais plus à mesurer la pression que je mettais sur le levier de frein. Cela n’est pas l’idéal quand il faut freiner à la limite à chaque virage. C’est pour cela que j’ai décidé de me faire opérer après Misano plutôt que d’attendre la fin de la saison. Je ne serai pas totalement remis ce week-end, mais je devrais l’être pour Motegi et les quatre dernières courses de la saison. Le poignet ne sera pas un problème à Aragon, mais je risque d’avoir un peu mal. Quoi qu’il arrive, je vais devoir défendre ma place au championnat, et l’adrénaline est le meilleur des antidouleurs. »

Mika Kallio, de son côté, a suivi la trajectoire inverse de son équipier puisqu’après un début de saison compliqué (mais malgré tout, à chaque fois dans les points) le Finlandais semble enfin en mesure de faire parler sa pointe de vitesse.

Avec deux quatrièmes places et un podium lors des cinq dernières courses, le voilà maintenant revenu à 5 points de Scott Redding dont il a fait son objectif.

« L’écart entre Scott et moi n’étant plus désormais que de cinq points, les cinq dernières courses s’annoncent intéressantes. Pour un pilote, le premier adversaire à battre, c’est son coéquipier. C’est exactement ce que je vais m’employer à faire jusqu’à la dernière course à Valence. Scott va essayer de faire la même chose, ce qui devrait nous valoir de belles bagarres, même s’il ne faut pas perdre de vue qu’il y a 31 autres pilotes à battre aussi. Mon feeling avec la moto et mes résultats progressent au fil des courses, et j’espère maintenant continuer sur cette lancée à Aragon. J’ai fini quatrième à Misano, j’aimerais bien monter sur le podium ce week-end en Espagne. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires