Jeremy Burgess convaincu du pas en avant de Ducati : « Rossi peut enfin tourner »



Conscients des nombreux facteurs l’ayant rendu possible, Borgo Panigale et Valentino Rossi sont restés très prudents après le bon résultat de Misano.

Parmi ces facteurs, on relèvera en premier lieu, le fait d’avoir testé sur le circuit pendant deux jours, ensuite, l’absence d’essais libres en raison de la pluie et enfin, l’absence de Stoner et de Pedrosa.

Mais, malgré tous ces facteurs incitant à la prudence, il y en a un qui permet de penser que Rossi et Ducati ont accompli un pas en avant : l’écart par rapport au vainqueur (4 secondes).

Certes, Lorenzo ne s’est pas senti obligé de pousser outre mesure sa M1 mais, comme le pense Burgess, la Ducati semble s’être rapprochée des leaders.

« Le test de deux jours à Misano, combiné avec le fait que, lors des essais libres, il n’a pas été possible d’essayer quoi que ce soit, nous a certainement aidés lors de la dernière course. Maintenant, au Motorland, nous verrons où nous en sommes vraiment. Je ne voudrais pas trop m’avancer, mais je pense que lors de la dernière course, nous avons pu faire un petit pas en avant et qu’il ne nous manque plus grand-chose pour rejoindre ceux qui sont devant ».

Ces progrès, ils sont le fruit des modifications apportées par Borgo Panigale, notamment au niveau de l’équilibre de la moto. Rossi peut enfin tourner.

« Sans être trop précis, j’ai remarqué que l’angle du T de fourche est un peu différent, ce qui nous aide à apporter des changements sur la roue avant. Nous avons une meilleure entrée en virage parce que l’avant bouge moins et qu’ainsi,  les pneus durent plus longtemps, que ce soit à l’avant ou à l’arrière. La moto est mieux équilibrée. Ceci dit, les autres pilotes, à Misano, n’ont pas eu beaucoup de temps pour tester leur set-up alors nous devrons voir où nous en sommes réellement.

Avec cette configuration, Valentino peut mettre la moto dans les virages et puis freiner, alors qu’avant, il fallait qu’il freine et puis seulement tourner ».

Ce résultat semble avoir ramené une certaine motivation du côté de l’australien qui, comme son pilote, n’a pas non plus échappé à la critique pendant ces deux années.   

« A Misano, nous avons certainement fait un pas en avant. Maintenant, nous devons voir s’il en sera de même en Aragon. Pedrosa et Stoner manquaient à l’appel et s’ils avaient été là, nous serions probablement descendus du podium, mais nous aurions été bien plus proches. Cependant, ce qui nous intéresse maintenant, c’est de ramener de bons résultats à la maison avec Ducati, si nous y arrivons, nous serons tous très heureux ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : MCN

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires