Trois questions à Xavier Simeon avant d’aborder le Grand Prix d’Aragon



Xavier Simeon, le pilote belge de chez Tech3, vient de vivre des semaines compliquées par des résultats blancs.

Pourtant, à côté de ce mauvais sort en course, il a aussi réalisé de belles choses lors des séances d’essais, qu’elles soient libres ou qualificatives et c’est d’autant plus frustrant de ne pas avoir ramené le moindre point à la maison.

Mais Xavier Simeon est un battant qui ne renonce jamais alors, après avoir évacué la frustration de ses échecs, c’est plus motivé que jamais qu’il aborde le Grand Prix d’Aragon.

Après quelques week-ends étranges où tu as réussi de belles choses lors des essais mais où tu as connu des résultats en deçà de tes espérances, en course, comment abordes-tu ce nouveau rendez-vous ?

Je vais à Aragon avec un maximum de choses positives en têtes. Malgré les contreperformances de ces dernières semaines, en course, beaucoup de choses ont été positives lors des derniers Grands Prix et l’objectif de ce week-end sera d’enfin les mettre en application et de viser un bon résultat.

Ces résultats négatifs ne doivent pas toujours être faciles à encaisser mais on sait également que tu es quelqu’un de positif et costaud mentalement alors sont-ils de nature à t’apporter une dose de motivation supplémentaire ?

Motivation supplémentaire je ne dirais pas parce que je suis en permanence motivé à plus de 100% mais c’est certain que ces chutes ont été frustrantes.

Deux sont entièrement de ma faute, une certainement un peu moins et enfin pour la quatrième, nous sommes deux responsables mais bon, quoi qu’il en soit et à qui que ce soit qu’en incombe la responsabilité, les résultats blancs sont là.

C’est dommage parce que le potentiel est réel et donc, c’est plus déterminé que jamais que j’ai mis cette frustration derrière moi pour continuer à m’entraîner de façon à arriver dans un état physique et mental plus que positif en Aragon.

Nous allons travailler avec une concentration maximale afin d’être performants à chaque séance, ce qui nous permettra d’arriver l’esprit libéré à la course.

Aragon est un circuit qu’on dit compliqué, fait-il partie de tes tracés préférés ?

Aragon est un circuit qui me plaît beaucoup, comme la plupart des circuits du championnat du monde mais celui-là est particulier car, en effet, il présente pas mal de difficultés et il est vraiment très amusant.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Photo : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires