En Aragon, Livio Loi a convaincu tout le monde…sauf la chance



Les superlatifs ne manquaient pas pour qualifier le week-end de Livio Loi en Aragon, magnifique, impressionnant, superbe mais malheureusement, la seule chose qui lui a manqué, c’est un petit brin de chance.

Le samedi, en course 1, alors qu’il avait quatre bonnes secondes d’avance à l’entame du dernier tour, une panne électrique sur sa KTM le mettait hors-jeu.

On pensait alors qu’il allait se rattraper le dimanche, en course 2 et il ne nous décevait pas puisqu’au moment d’aborder le dernier tour, le jeune belge était de nouveau en tête. Malheureusement, l’histoire s‘est répétée lorsque Trautmann le touchait et cassait son échappement.

Mais malgré ses deux abandons, il est tombé dans l’œil de tout le monde et probablement que certains tweets auront dû lui faire énormément plaisir.

Celui de Xavier Simeon notamment : « Beau boulot hier Livio ! Tu aurais plus que mérité cette victoire ! »

Ou bien encore celui de Colin Edwards en personne : « Total malchance hier ! J’espère que tout se passera bien aujourd’hui ».

Sur l’espace de quelques courses, Livio Loi a démontré qu’il avait déjà atteint un niveau tel qu’on ne peut s’empêcher de penser qu’il est certainement prêt pour le Moto3 (du moins, lorsqu’il aura atteint l’âge de 16 ans, soit le 27 avril 2013).

Et pour nous conforter dans notre opinion, on se réfèrera aux déclarations de Jonas Folger à l’issue des qualifications. L’Allemand estimait qu’au Motorland, la longue ligne droite allait compliquer la tâche des pilotes Moto3 qui voudraient s’échapper (lire ici).

Et pourtant, samedi, avec 4 secondes d’avance à l’entame du dernier tour, c’est ce que Loi a fait. Pas en menant la course depuis le début, comme à Brno mais en revenant de la dix-huitième place après être sorti de la piste pour éviter Yui Watanabe qui perdait l’avant devant lui.

Il ne reste plus qu’à trouver un guidon mais ce ne sera pas chose aisée car VDS (l’écurie qui s’occupe du jeune belge) n’obtiendra certainement pas de place sur la grille en Moto3, en 2013 et l’imposer dans un autre team pourrait s’avérer compliqué.

Qu’à cela ne tienne, selon Ian Wheeler, sur Twitter, s’il ne devait pas trouver de place en championnat du monde, l’écurie belge se débrouillerait pour lui assurer un engagement dans le CEV.

Un bel avenir lui est promis, à lui de faire le reste !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook 

Photo : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de