Essais de Sepang 2 : Le HRC au dessus de tout! Ducati en dessous de tout?



Qui arrêtera les Honda? C’est très certainement la question qui hante les nuits des pilotes Ducati et dans une moindre mesure, ceux de chez Yamaha.

Chez Ducati on semble avoir compris que la Desmosedici avait besoin d’encore beaucoup de kilomètres pour être en mesure de rivaliser avec les machines du HRC. C’est certainement ce qui explique pourquoi Borgo Panigale a décidé d’envoyer le pilote essayeur, Franco Battaini, avec une armada de trois GP11, à Jerez la semaine prochaine.

Chez Yamaha, la situation, bien qu’inquiétante, est moins alarmante puisque Lorenzo, Spies mais également Colin Edwards ont tout de même réussi à ramasser les miettes laissées par Hiroshi Aoyama, sur la cinquième et dernière Honda du plateau. Ah non c’est vrai, il y a encore la Honda de Toni Elias! La consolation est pourtant bien maigre puiqu’on sait que Aoyama est le seul à ne pas bénéficier d’une moto d’usine.

C’est donc pour la troisième fois en…trois jours que Casey Stoner s’est emparé de la première position en descendant, pour la première fois, sous la barre des deux minutes.

Il est suivi de très près par le développeur de la moto, Dani Pedrosa, qui vient de démontrer que cette année encore, il faudra compter sur lui dans la lutte pour la couronne mondiale.

Simoncelli fête son grand retour dans le top trois de la journée. Super Sic, bien que confiant pour la suite des évènements, ne semblait cependant pas entièrement satisfait de ses choix de pneus.

Dovizioso continue à être la troisième roue de la charette, enfin de la charette…de la super sportive HRC et décroche la quatrième place.

Le champion du monde ne semblait pas non plus vraiment à la fête, puisqu’en plus de devoir céder la première position du peloton Yamaha à son compagnon d’écurie, l’Américain Ben Spies, il a aussi vu Colin Edwards le doubler lors de la dernière heure de ces essais.

Par contre, rien ne va plus chez Ducati, Rossi est relégué à plus d’une seconde et 8 dixièmes mais, en plus, il est également dépassé par un autre ducatiste, privé celui là, en la personne de Hector Barbera.

Réactions.

Casey Stoner : “Nous avons eu une bonne journée, nous avons comparé à nouveau les châssis, et je suis heureux que nous ayons décidé lequel nous utiliserons pour la saison. Nous avons également essayé beaucoup d’électronique avec le frein moteur et nous avons constaté des améliorations dans quelques domaines, et des pertes dans d’autres, que nous devrons donc rectifier. Le châssis que nous avons choisi se comporte toujours de la façon dont nous le voulons, quel que soit le set-up que nous utilisons, nous sommes également en mesure de l’adapter assez facilement.
Donc, lorsque nous arriverons au Qatar dans quelques semaines, nous serons en mesure de tester différents set-up en même temps et d’obtenir plus de temps de piste. Certains changements peuvent prendre beaucoup de temps à mettre en place, donc avoir deux motos avec des châssis identiques sera utile. Le test ici a été très productif pour nous, nous avons fait une longue course aujourd’hui, presque la distance d’un GP, et recueilli des informations clés. Je me sens de plus en plus à l’aise sur la RC212V et je suis impatient de me rendre au Qatar.”

Dani Pedrosa : ”Nous avons fait un très bon test de trois jours; Ces deux tests ici à Sepang ont été très positifs. Nous avons amélioré le freinage et on a beaucoup travaillé sur différentes configurations du châssis et de l’électronique. C’est un bien meilleur test d’hiver que celui de l’an dernier, même si nous savons que tout le monde va s’améliorer pour la première course. Je quitte Sepang satisfait et je pense que les essais au Qatar donneront une nouvelle occasion de vérifier notre travail sur un autre circuit, avec une configuration différente et des autres conditions de piste que celles que nous avons eues ici.
J’ai passé plus ou moins le même temps sur le châssis de l’an dernier que sur celui de 2011 et mon meilleur temps je l’ai réalisé avec la version 2011, mais il sera bon d’y vérifier ça à nouveau au Qatar et y prendre la décision finale. Je pense que la moto et moi-même sommes en bonne forme et nous arrivons au Qatar, avec plus de confiance que l’an dernier, mais nous devons garder les pieds sur terre parce que nous avions de nombreux problèmes au début de la saison dernière et nous nous sommes améliorés par la suite, donc les autres peuvent faire de même. Rien n’est clair tant que nous n’aurons pas débuté les courses
 “.

Andréa Dovizioso : “Le point positif c’est que nous sommes vraiment très rapides, et avoir effectué les deux premiers tests de cette manière est une grande chose. Aussi, lorsque nous avons essayé la simulation de course, nous étions rapides, il est donc confirmé que nous sommes forts et que nous pouvons nous battre. Toutefois, après avoir terminé la simulation, j’ai découvert un problème à l’avant, comme je l’avais dans certaines courses en 2009, après quelques tours, je perds de l’adhérence au milieu du virage.
Je vais quitter ce test très heureux, mais nous sommes loin d’être parfaits, nous devons étudier ce que nous avons changé et qui a causé ce problème. Il est apparu après que nous ayons ajouté seulement cinq litres de carburant. Quoi qu’il en soit, même avec ce problème, j’ai réalisé de nombreux tours rapides et nous sommes très rapides par rapport à l’an dernier. Je sens que sans le problème que j’ai eu à l’avant de la moto, j’aurais été en mesure d’atteindre un rythme similaire à Dani et Casey, alors j’en suis heureux
. ”

Marco Simoncelli : “Je suis très content avec le chrono réalisé ce matin mais je suis resté un peu perplexe durant les simulations de course. Hier, avec les pneus durs je réussissais à être très rapide et cette après-midi par contre, depuis le début, j’étais sensiblement moins bien et je n’arrivais plus à réaliser les mêmes temps. Malgré tout, je reste calme parce que les performances d’aujourd’hui ont été déterminées par un choix de gomme inapproprié, il aurait peut-être été meilleur d’opter pour des gommes tendres comme l’ont fait beaucoup d’autres et j’aurais alors aussi été plus rapide en simulation de course. Au final, je le répète, je ne suis pas préoccupé et aussi je m’en vais de la Malaisie satisfait par le travail accompli ces trois jours-ci. Je suis aussi content de changer de piste parce qu’après six jours de tests sur le circuit de Sepang je suis épuisé“.

Hiroshi Aoyama : “Nous avons enfin terminé ces trois jours de tests qui auront été, pour moi, très difficiles. Nous avons effectué tellement de travail que d’un côté je suis satisfait mais moins de l’autre. L’équipe m’a beaucoup encouragé et ensemble nous avons réussi à comprendre la direction à suivre vis-à-vis des solutions techniques à adopter pour la saison. Je me réjouis d’arriver au Qatar pour les prochains tests et commencer à faire fructifier l’énorme travail effectué sur ce circuit. Je suis content de travailler avec cette équipe technique et j’espère, d’ici peu, leur offrir des satisfactions“.

Ben Spies : “Ce fût un test productif, nous avons vécu beaucoup de choses. J’ai commis une petite erreur, mais du côté du positif, nous avons accompli tellement de choses que c’est tout bon. Nous avons encore du travail, mais nous ne sommes pas trop loin du rythme de course. Nous avons besoin de comprendre comment la moto peut aller un peu plus vite pendant quelques tours, certainement pour les qualifications et le début de la course. Aujourd’hui ce n’était pas des conditions idéales pour un tour rapide, je n’ai pas forcé ce matin et je suis malgré tout très heureux avec les chronos enregistrés. Je suis impatient de prendre quelques jours de repos maintenant avec des températures plus fraîches avant le Qatar! L’équipe a été impressionnante, je suis vraiment satisfait de la façon dont nous sommes en train de travailler ensemble. ”

Jorge Lorenzo : “Je me sens très fatigué, après deux jours et demi de tests j’ai terminé avec un long run de vingt tours. Les résultats sont assez bons, nous avons eu un rythme consistant… et je suis heureux d’avoir amélioré certaines choses sur la moto. Je pense que nous avons fait quelques grands pas en avant avec la traction mais nous avons encore besoin d’améliorer les temps au tour“.

Valentino Rossi : “Nous ne pouvons pas être satisfaits de ce test parce que nous n’avons pas atteint les objectifs fixés qui étaient de terminer aux environs de la sixième position et surtout avec un écart réduit sur les pilotes de tête. Au contraire, nous sommes à une seconde huit et comme par le passé nous sommes derrière. Le premier jour, on pensait qu’on y arriverait, nous sommes bien partis et nous avons réussi à faire fonctionner la moto avec les gommes dures, une chose positive. Ensuite, par contre, nous n’avons plus fait de pas en avant. Pour ce qui est de l’électronique, nous avons de bonnes idées et nous pourrons résoudre les problèmes en peu de temps, pour ce qui est de la mécanique, les set-up, nous n’en sommes pas si sure. Nous avons essayé mais nous n’avons pas réussi. Même si nous pouvons freiner fort, c’est toujours difficile de tourner, je n’arrive pas à être rapide au milieu du virage et ainsi bien profiter de la piste en sortie. Faire deux jours à la place de trois a été un désavantage parce qu’en fin de journée nous avons dû nous dépêcher et pendant les deux dernières heures nous avons dû essayer beaucoup de choses pour comprendre le plus possible. Certaines choses allaient bien mais il s’est mis à pleuvoir légèrement et les conditions n’étaient plus optimales pour pousser plus fort. Nous avons peut-être de bonnes solutions pour le futur mais nous n’avons pas pu les vérifier. Les prochains tests se feront au Qatar, un circuit différent de celui de Sepang et qui, historiquement ne convient pas vraiment à la Ducati, donc nous verrons si nous réussirons à être plus rapide“.

Nicky Hayden : “Durant ces trois journées nous avons essayé beaucoup de choses, notamment sur l’électronique et sur la géométrie. Nous avons cherché à améliorer le feeling et à éliminer ce qui ne fonctionnait pas, en pensant tout particulièrement à une mise au point qui pourrait marcher pour la saison. Nous sommes encore derrière, pas pour un problème en particulier mais pour une combinaison de détails qui ne nous ont pas permis d’obtenir les résultats escomptés. L’écurie et la moto sont bonnes donc nous devons certainement faire mieux que ça. Même s’il nous reste beaucoup de travail, nous avons fait des progrès et nous avons d’autres options à essayer pour les prochains tests. Ce sera une saison très disputée, il y a pas mal de pilotes très rapides et qui sont déjà à un niveau très élevé, nous devrons nous employer à chercher de profiter au mieux le potentiel de la moto“.

Colin Edwards : “Ce test a été génial pour nous et je me suis très bien amusé, même si les conditions ont été vraiment extrêmes avec la chaleur. J’ai beaucoup d’expérience et j’ai toujours roulé à moto, mais je suis toujours en train d’apprendre beaucoup de choses et j’ai vraiment aimé venir ici et travailler sur la moto pour voir ce qui fonctionne et ne fonctionne pas. J’ai compris beaucoup de choses avec la nouvelle moto et les pneus Bridgestone et j’ai aussi appris que, pour un vieil homme, je ne suis pas encore fini. J’ai passé la majeure partie du temps lors de ces essais à travailler sur le nouveau châssis, principalement à en expérimenter sa géométrie et nous avons fait beaucoup de progrès. Mon équipe est vraiment intelligente et ensemble nous avons travaillé sur quelques idées pour amener la moto à un point dont je suis vraiment satisfait. Nous avons amélioré le sentiment avec l’avant par rapport aux précédents essais et nous pouvons beaucoup mieux sortir de courbe. Je suis aussi satisfait des progrès avec la traction arrière aussi. Yamaha a fait un excellent travail et nous quittons la Malaisie fatigués, mais avec beaucoup de confiance. Je suis maintenant impatient d’arriver au Qatar et de commencer la course. ”

Cal Crutchlow : ” Cette semaine a été bien remplie et la bonne chose est qu’elle se termine de façon positive. L’intoxication alimentaire que j’ai contractée sur la route de Sepang n’a pas aidé ma préparation et je me suis senti faible tout au long des essais. Les deux chutes du premier jour n’ont pas aidé ma confiance et le deuxième jour a été une lutte pour être honnête. Nous avons fait beaucoup de changements sur la moto sans pour autant me sentir plus à l’aise. Mon équipe a été fantastique, elle m’a soutenu et le dernier jour a été beaucoup plus positif. Pour la première fois j’ai pu faire un tour décent, mais la chose importante est que j’ai pu être plus consistant et que je me sens plus en confiance avec la moto. Nous avons amélioré l’avant et l’arrière de la moto et je suis assez heureux avec mon petit 2,02. L’avant est plus stable et même si je voudrais un peu plus de grip arrière, nous avons fait des progrès dans ce domaine aussi. Le Qatar sera une autre phase d’apprentissage pour moi parce que je connais la piste, mais je n’y ai jamais roulé avec une MotoGP et je n’ai jamais couru sous les projecteurs. Je suis confiant sur les changements de réglages que nous avons mis au point ici et je pense que j’y serai compétitif. ”

Rendez-vous est donc pris dans deux semaines au Qatar pour vivre les deniers essais officiels de cette avant-saison. Stay tuned!

Pour MSR Magazine

Grégory Hellinx
Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de