Motegi, FP1 : Esteve Rabat crée la surprise devant Espargaro et Marquez



Alors que lors des derniers rendez-vous, que ce soit  à Misano ou au Motorland d’Aragon, c’est la pluie qui avait régné en maître sur les essais libres, au Japon, c’est sous le soleil que se sont déroulées les premières sessions de travail des trois catégories.

Avec une température flirtant avec les 23 degrés et un vent quasiment nul, les conditions étaient réunies pour permettre aux pilotes du Moto2 de commencer les grands travaux sur le set-up de leur machine.

Et le tout premier d’entre eux à s’être illustré est un pilote local puisque Takaaki Nakagami prenait d’entrée la tête des opérations.

Mais ça n’allait pas durer puisque d’abord Marc Marquez et ensuite les pilotes Pons, Rabat et Espargaro, sonnaient la charge et reprenaient tour à tour le commandement des opérations.

C’est finalement l’inattendu Esteve Rabat qui s’impose avec 54 millièmes d’avance sur son équipier, Pol Espargaro, qui enregistre toutefois le meilleur temps idéal (l’addition de ses quatre meilleurs partiels) et la meilleure vitesse de pointe (265,2 km/h).

Le leader du championnat du monde, Marc Marquez, a également répondu présent avec le troisième chrono à 62 millièmes de son dernier rival pour le titre.

Scott Redding, le pilote VDS, effectue une bonne entrée en matière en s’octroyant le quatrième chrono à seulement 45 millièmes, comme son numéro, de Marc Marquez.

Les deux pilotes Italtrans, Nakagami, qui a chuté et le nouveau venu, Toni Elias, le remplaçant de Claudio Corti, ont eux aussi réussi un beau petit coup d’éclat en s’adjugeant respectivement le cinquième et le sixième temps de la matinée.

Simone Corsi est septième et Johann Zarco, le meilleur français de cette première séance est huitième.

L’autre pilote tricolore, Mike Di Meglio, est resté longtemps dans le top 10 avant d’en chuter dans les dernières minutes. Il clôture finalement en seizième position, juste devant son ancien équipier chez Tech3, Xavier Simeon.

Le Belge a commencé la séance sur un mode mineur mais a progressivement amélioré ses chronos, de bon augure donc pour la suite de son week-end.

Quant à Bradley Smith, son équipier dans la structure de Bormes-les-Mimosas, il a débuté son Grand Prix par une grosse chute dans sa troisième boucle et n’est plus ressorti par la suite. Il est vingt-cinquième.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook      

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de