Les plaquettes de frein ont anéanti la deuxième session de Xavier Simeon



Xavier Simeon avait relativement bien commencé sa première séance d’essais libres puisqu’il la clôturait en dix-septième position.

Mais cette performance aurait pu être bien meilleure si, en fin de session, il n’avait pas déjà rencontré le problème qui allait complètement anéantir son après-midi.  

Et ce souci est de taille puisqu’il s’agit d’une surchauffe de ses plaquettes de frein.

Xavier Simeon : « c’était totalement surréaliste ! Depuis la fin de la première séance et tout au long de la seconde, mes plaquettes de frein ont surchauffé et au bout de quatre virages, je ne pouvais plus du tout freiner !

Je suis monté plusieurs fois en piste mais pour rentrer directement parce qu’à chaque fois, le problème revenait.

Je roule avec des plaquettes Nissin différentes de celles utilisées par ceux qui roulent aussi avec cette marque. Les miennes  ont plus de mordant et apparemment, la matière résiste moins bien à la chaleur. Ceci dit, j’ai tout de même du mal à comprendre puisque je n’ai jamais rencontré ce problème auparavant.

Les plaquettes surchauffent et deviennent comme de la pâte donc elles ne freinent pas et lorsque je suis dans le virage, elles refroidissent et freinent toutes seules. C’est un truc de fou ! ».

Et pourtant, son équipe technique avait déjà réagi après la première session. « Vu que le problème s’était déjà présenté en FP1, l’équipe a tout changé, étriers, plaquettes…mais la situation a empiré. Le responsable de chez Nissin est passé mais il ne comprenait pas plus que nous. Du coup, on a de nouveau tout changé pour demain et on espère que le problème ne se reproduira plus.

C’est évidemment extrêmement frustrant puisque notre séance a été tout simplement anéantie ».

Et c’est même d’autant plus frustrant que la Mistral, avec le deuxième chrono de Bradley Smith, a démontré avoir un potentiel intéressant sur cette piste de Motegi.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Photos : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de