Rossi : « gagner avec Ducati aurait été plus beau que revenir chez Yamaha »



Aujourd’hui, Valentino Rossi a roulé dans l’anonymat le plus complet. Incapable d’inquiéter Bradl et loin devant Hayden, l’Italien a traîné son ennui jusque dans la salle de presse après le Grand Prix.

La déception pour l’Italien est immense et c’est avec une certaine fatalité qu’il a analysé un week-end passé dans l’impuissance la plus totale.

« Ce week-end j’ai fait de mon mieux, aussi bien aux essais qu’en course. Nous avons bien travaillé, trouvé un bon set-up mais ce n’était pas assez, les autres étaient plus rapides, surtout dans la première partie de la course. Avec le nouveau châssis et le bras oscillant maintenant je peux garder un rythme soutenu, mais il reste une demie seconde à trouver pour me battre pour le podium. Tous les pilotes, dans cette course, ont montré leur potentiel. Et ça, c’est le nôtre. Le fait d’avoir tout donné je ne sais pas si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle, terminer septième avec des problèmes est une chose, mais le faire sans en rencontrer, en est une autre ».

Sa déception se transforme même en regret, en rancune et en une certaine tristesse lorsqu’il jette un regard sur les deux saisons passées à Borgo Panigale.

« Il y a encore beaucoup de travail à faire, d’autant plus que la Honda et la Yamaha sont maintenant parfaites. Chez Ducati, ils devront retrousser leurs manches pour les rejoindre.

J’aurais aimé gagner avec Ducati, ça aurait été plus beau que revenir chez Yamaha et j’ai toujours donné le meilleur de moi-même. J’ai toujours fait de mon mieux, comme tous les gars qui travaillent sur ​​la piste avec moi. Parfois, je suis en colère, surtout à cause de la déception du fait que quand nous ne pouvions pas résoudre les problèmes on blâmait les pilotes et on a plutôt pensé à trouver quelqu’un capable de piloter cette moto alors que selon moi, il était nécessaire de se concentrer uniquement sur ses défauts. »

Il lui reste encore trois courses pour y arriver mais autant dire que sans une conjonction impossible d’évènements en sa faveur, ses chances sont bien maigres de célébrer une victoire au guidon de la GP12.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur facebook

Source : GPOne

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de