Laguna Seca, course, réactions : Dovi n’a pas tenu la distance, Simoncelli n’a pas tenu la route



Laguna Seca ne laissera certainement pas à Dovi et à Super Sic un souvenir impérissable. Et pourtant ces deux pilotes ont bien besoin de points puisque Shuei Nakamoto, le vice-président du HRC, déclarait la semaine passée à Motosprint, ce que nous ne cessons de répéter depuis le début de la saison, à savoir que chez Honda, on ne pouvait garantir aujourd’hui que ces deux pilotes seraient conservés à l’issue de cette saison.

La volonté du constructeur nippon est de réduire son engagement à deux motos d’usines et deux motos satellites. Pour Dovizioso, son sort a été scellé le jour où il a contractuellement forcé la main du HRC pour se maintenir, contre la volonté du management, au sein du team officiel. Quant à Simoncelli, il s’est certainement fait harakiri le jour où il a mis Dani Pedrosa à terre. (Lire ici)

Andrea Dovizioso : « Nous savions que la course allait être difficile parce que c’est une piste très courte, avec des freinages durs et un tracé exigeant. J’ai pris un bon départ et j’ai pu passer en quatrième position. J’ai poussé très fort sur les premiers tours afin de rester avec Casey, Dani et Lorenzo mais je perdais beaucoup dans certains virages, notamment le troisième et le onzième, et je devais me rattraper à d’autres endroits. Je suis déçu parce que nous avions le rythme pour nous battre pour un bon résultat mais je n’ai pas été assez régulier. J’ai perdu contre Spies et c’était la première fois que je perdais un duel cette année. Le point positif est que nous avons été rapides. Maintenant nous devons rester concentrés et continuer à travailler, nous sommes troisièmes du Championnat et nous allons continuer à nous battre. Nous allons profiter des trois semaines de vacances pour recharger les batteries avant Brno. Félicitations à Casey et à Dani ».

Marco Simoncelli : « Je suis vraiment déçu. Je ne sais pas si j’aurais pu rattraper Pedrosa si je n’avais pas chuté, c’est impossible à dire mais je sais au moins que j’aurais pu me battre avec Dovizioso et Spies et c’est vraiment dommage. Nous avions bien travaillé et nous avions réussi à progresser à chaque séance. Au début de la course j’ai très vite réalisé que le train avant me posait plus de problèmes que durant les essais libres. Il s’est fermé une première fois dans le virage n°7 dans le premier tour, ce qui est assez étrange, puis une deuxième fois deux tours plus tard dans le virage n°8. Maintenant nous devons oublier cet abandon et nous préparer à faire de notre mieux à Brno. »

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de