Casey Stoner en a marre !



Après s’être qualifié en quatrième position, Casey Stoner en avait gros sur le cœur et n’a pas hésité à laisser tomber le langage diplomatique pour exprimer son ras-le-bol.

En cause d’abord, le chattering sur sa machine créé par les pneus Bridgestone.

« Lorsque j’ai testé la RC213V il y a un an, c’était la meilleure moto. Maintenant, le simple fait de devoir l’amener jusqu’à la fin de la saison est difficile. Elle est devenue une des pires motos que j’ai jamais pilotées. Et la cause, ce sont les nouveaux pneus.

Si tout le monde a du chattering sur cette piste, le nôtre est dix fois pire. Je parlais avec Crutchlow et il me disait qu’il en avait rencontré deux fois pendant la saison. Nous, c’est à chaque virage. Il n’y a qu’au Sachsenring, à Brno et à Indianapolis – des pistes qui tournent principalement sur la gauche – que nous en avons eu moins. Nous ne sommes pas en mesure de le supprimer et rien de ce nous avons essayé ne fonctionne. Si personne d’autre n’est en mesure de le résoudre ici chez Honda, ce n’est certainement pas nous qui y arriverons ».

La douleur provoquée par sa cheville ensuite « Le temps que j’ai passé en réhabilitation n’était pas véritablement de la réhabilitation. On m’avait donné 6 à 8 mois. À l’heure actuelle, l’état de ma cheville ne s’améliore pas. Je dois juste attendre. Je ne sais pas comment ça va se passer en course, je n’ai pas fait assez de tours pour avoir une véritable  idée ».

Enfin les freins « Dans la matinée, j’ai dû réajuster les freins à chaque tour. Sans référence. Il manquait de la pression. C’est difficile d’en expliquer la cause, vous devriez demander aux techniciens de Brembo. Mais c’est clair que de nombreux pilotes ont eu des problèmes pour freiner fort, comme Spies par exemple, au Japon. Les pilotes lourds chargent encore plus de poids, et les freins ne sont pas en mesure de les soutenir ».

Mais derrière ces reproches c’est un ras-le-bol généralisé qui se cache : «selon moi, ils auraient bien mieux fait de laisser le règlement tel qu’il était mais bon, pensez un peu… »

Casey Stoner est en fin de carrière et c’est évident qu’il aurait préféré la terminer autrement, avec des victoires et un titre. Sa cheville qui le fait souffrir ne fait certainement qu’ajouter à cette exaspération mais il pouvait s’y attendre puisque les médecins avaient préconisé un arrêt de six à huit mois, c’est donc logique qu’il ne soit pas à 100% de sa forme.

S’il est vrai que les pilotes Honda se sont régulièrement plaints de Chattering, comme c’est par exemple le cas de Pedrosa, ici, à Sepang, il faut tout de même se souvenir que cette moto a gagné des courses. Elle vient même de gagner quatre des cinq dernières avec Pedrosa.

Et on se souviendra aussi que le week-end avant de se blesser, Stoner venait de déposer tout le monde à Laguna Seca.

C’est donc un ras-le-bol compréhensible mais très certainement amplifié par cette blessure dont il se serait bien passé.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook  

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de