Pedrosa gagne, Lorenzo a eu chaud, la direction de course a vu rouge



Gilbert Montagné ventait le sunlight des tropiques mais aujourd’hui, à Sepang, de sunlight il n’en a pas été question.

C’est en effet plutôt de déluge qu’il fallait parler à l’issue d’une journée où la pluie n’aura épargné aucune des trois courses.

Le MotoGP s’élançait pour 20 tours, sous la pluie et c’est d’entrée Jorge Lorenzo – qui partait de la pole – qui prenait le meilleur départ, suivi de près par Dani Pedrosa.

Derrière, on notait le bon départ de Stoner, l’excellent de Rossi et le très mauvais de Dovizioso.

Les deux leaders du championnat du monde ne tardaient pas à s’échapper et comptaient jusqu’à 10 secondes d’avance sur Casey Stoner installé en troisième position.

Mais un peu avant la mi-course, la pluie redoublait d’intensité et les chutes commençaient à se multiplier.

C’est ainsi qu’on voyait Ben Spies partir à la faute (il se relèvera avec l’épaule gauche fracturée), Andrea Dovizioso l’imitait un peu plus tard, Rossi tirait tout droit mais remontait tout de même en piste, quant à Bradl, Crutchlow, Silva et de Puniet ils étaient eux-aussi contraints à l’abandon.

Dans ces conditions délicates, Dani Pedrosa jouait les équilibristes et prenait le large tandis que Jorge Lorenzo, qui avait plus à perdre qu’à gagner se faisait remonter progressivement par Stoner.

Avec des conditions qui se dégradaient encore, Lorenzo levait une première fois la main pour demander qu’on brandisse le drapeau rouge. La seconde aura été la bonne puisque la Direction de course sortait l’étendard tant espéré par l’espagnol au quatorzième tour.

Lorenzo, auteur d’un sauvetage désespéré dans le dernier virage, obtenait donc ce qu’il voulait puisqu’avec Stoner revenu dans ses échappements il s’apprêtaient à terminer troisième.

La Direction de course a longtemps hésité avant de finalement décider de ne pas laisser repartir la course.

Le classement est donc celui du treizième tour et même si la distance des 2/3 de la course n’a pas été couverte, la totalité des points est distribuée.

Pedrosa remporte ainsi sa cinquième victoire en six Grands Prix et revient à 23 points du pilote Yamaha.

Stoner est troisième, Hayden quatrième, Rossi cinquième, Bautista sixième et Hector Barbera septième.

La double mauvaise affaire est à mettre à l’actif de Randy de Puniet puisque non seulement, il ne marque pas de point mais qu’en plus, Espargaro marque les huit points de la huitième place. La première place des pilotes CRT échappe donc plus que probablement définitivement au pilote français.

Cette fin de course ne manquera cependant pas de susciter la polémique en opposant les partisans du drapeau rouge à ses opposants.

Les conditions de course devenaient vraiment compliquées mais était-ce une raison pour arrêter la course à la seule demande de Jorge Lorenzo ? Fallait-il continuer ? Fallait-il repartir ? Donnez-nous votre avis, en toute courtoisie, bien entendu !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook   

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de