Ducati piétine : pas de révolution sur les GP12 qui seront testées à Valence



Aujourd’hui, pour six tous petits millièmes de secondes, Ducati aurait connu la honte totale d’avoir placé ses quatre machines derrière la CRT de Randy de Puniet.

Le propos n’est bien entendu pas de dévaloriser la prestation de Randy de Puniet qui est tout simplement somptueuse mais bien de pointer du doigt des motos qui, bien que bénéficiant d’une vitesse de pointe de 10 à 17 km/h supérieure à l’ART, se traînent derrière elle au classement général.

On a souvent entendu les détracteurs du couple Rossi Ducati évoquer comme raisons de l’échec l’incompétence de Rossi à développer la moto ou bien l’incompatibilité entre l’homme et la machine ou, plus extrême, l’incapacité de Rossi ou bien encore les trois en même temps.

Or, aujourd’hui, ce que la feuille des temps raconte, c’est un échec global de Ducati. On a aussi parfois entendu dire que Hayden exploitait mieux la machine que Rossi mais aujourd’hui, lui aussi se retrouve derrière une CRT !

Face à une telle situation et après que l’arrivée d’Audi ait été autant vantée par la hiérarchie de Borgo Panigale, on était en droit d’attendre de grands changements pour l’arrivée de Dovizioso, Spies (qui ne roulera pas à Valence puisqu’il est blessé) et Iannone.

On était en droit d’attendre à ce que ces pilotes disposent au minimum de deux motos à Valence, une GP12 et une grosse évolution de cette dernière comme ce sera le cas pour Yamaha, qui travaille sur sa moto 2013 depuis des mois et de Honda qui utilise sa machine de la saison prochaine depuis…Laguna seca !

Pourtant, les dernières déclarations de Vitto Guareschi ne laissent que peu de place au doute sur l’avancement des travaux du côté de Bologne.

« Les motos qu’ils essayeront seront les mêmes qui celles que pilotent aujourd’hui Valentino Rossi et Nicky Hayden, avec seulement quelques évolutions. Nous prévoyons de faire participer Pirro, mais il n’y a pas encore de décision finale. Nous aimerions également comprendre quelles seront les nouvelles réglementations, parce que le temps est compté ».

Alors de deux choses l’une, soit Ducati n’est nulle part dans le développement de sa machine, auquel cas, on peut s’attendre à une nouvelle saison aussi glorieuse que la précédente, soit Ducati cache son jeu, mais c’est qu’on a espéré pendant deux ans sans jamais rien voir venir.

Parfois, on comprend mieux pourquoi Valentino Rossi a absolument voulu quitter le navire.

Certains diront encore que Stoner a gagné sur la Desmosedici et ils auront mille fois raisons de le dire mais un double constat s’impose. Premièrement, Stoner prend sa retraite à la fin de la saison, deuxièmement, des Stoner, à l’heure actuelle, je n’en vois pas d’autres dans le paddock.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source interview Guareschi : GPOne

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de