Louis Rossi « c’est dur à avaler »



Hier, à Phillip Island, après un départ fulgurant, Louis Rossi se trouvait dans un petit groupe en tête de la course.

On le sentait extrêmement bien parti jusqu’à ce que le couperet tombe et que le panneau avec les numéros de Salom, Folger, Moncayo, Miller et Rossi soit brandi. La sanction tombe, nos espoirs retombent…le départ a été trop fulgurant !    

En effet, la vidéo ne laisse aucune place au doute, Louis Rossi s’est laissé influencer par le départ volé de Luis Salom. Les cinq pilotes vont devoir effectuer un ‘Ride Through’…course terminée !

En plus, pour ne pas faire les choses à moitié, avant de repasser par la voie des stands, le Français, enfermé par Sissis et Cortese, s’est également offert un tout droit.

Bref, comme il l’a confié à notre confrère de Sport Bikes, Philippe Debarle, il est déçu !

« Dire que je suis déçu est un euphémisme. Encore une fois, nous étions bien. J’étais devant, j’avais le rythme pour y rester, et il y avait moyen de faire une très belle course. Mais les feux étaient longs, j’ai vu Salom bouger et je me suis élancé. Je ne pensais pas avoir volé le départ, mais c’est comme ça, j’accepte la pénalité même si c’est dur à avaler ».

Comme il nous l’avait confié juste avant de s’envoler pour le Japon (lire ici), Louis Rossi avait de grands espoirs pour la tournée d’outre-mer mais il ne revient malheureusement qu’avec huit petits points acquis au Japon.

Pourtant, on a senti le Français extrêmement compétitif, que ce soit en Malaisie ou en Australie mais à ce niveau, les petites erreurs se payent cash.

Il lui reste maintenant un Grand Prix pour récolter un bon résultat et passer l’hiver au chaud avant de rejoindre Tech3 et le Moto2.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook   

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de