Michael Bartholemy : le pourquoi et le comment de Livio Loi en Moto3



Après seulement une saison passée en RedBull MotoGP Rookies Cup, Michael Bartholemy, le manager de Livio Loi, a décidé que son pilote disputerait, en 2013, le championnat du monde Moto3 .

Certains ont estimé que c’était peut-être un peu trop tôt et qu’il aurait été préférable, pour lui, de disputer une saison supplémentaire en Rookies Cup. Michael Bartholemy a répondu, pour vous, à ces critiques au micro de Live from Pitlane.  

Michael, après avoir disputé une saison avec Livio Loi, en RedBull MotoGP Rookies Cup, quel jugement portez-vous sur la catégorie ?

Livio a beaucoup appris cette année en RedBull Rookies Cup où il s’est battu aux avant-postes contre des pilotes bien plus expérimentés, sur une machine identique. Pour la première fois, il n’a pas seulement dû penser à aller aussi vite qu’il le pouvait mais également à comment utiliser les avantages dont il disposait pour prendre le meilleur sur ses rivaux. Ça lui a permis d’apprendre les circuits de Grand Prix et de parfaire son expérience en course dans un laps de temps très court et c’est l’un des points forts de la Red Bull Rookies Cup.

Mais une faiblesse de cette catégorie, du moins s’il en existe une, c’est que les pilotes n’apprennent que très peu de choses sur les aspects techniques de la course, comme par exemple sur le set-up des  machines. Et c’est un inconvénient lorsqu’ils arrivent en championnat du monde, comme par exemple en Moto3, où pouvoir régler la moto dans un temps limité est crucial pour obtenir de bons résultats.

Et c’est pour ça que vous avez décidé de passer en Moto3 sans plus attendre ?  

Un pilote ne peut apprendre à travailler sur le set-up de sa moto qu’en le faisant réellement, avec une bonne équipe autour de lui pour le garder sur la bonne voie et l’aider à continuer d’avancer dans la bonne direction. C’est essentiellement pour cela que nous avons décidé que Livio monterait en Moto3 plutôt que de le laisser en RedBull Rookies Cup pour une saison supplémentaire.

Nous avons mis sur pied une équipe expérimentée, une équipe qui peut lui venir en aide puisqu’il va devoir effectuer la transition entre une KTM RC125 deux temps avec des possibilités de réglages minimales pour une Moto3 où presque tout peut être modifié en fonction des caractéristiques des différents circuits.

Quelles sont vos attentes en termes de résultats ?

Nous sommes réalistes quant à ses résultats pour une première saison en Moto3. Comme nous l’avons vu avec d’autres pilotes passant par la RedBull Rookies Cup, le saut est un grand. Nous savons que Livio aura besoin de temps pour s’adapter, non seulement à la Kalex KTM, mais aussi au championnat en lui-même qui est beaucoup plus compétitif. Le niveau sera beaucoup plus élevé que tout ce qu’il a connu auparavant.

Vous voulez donc éviter de lui mettre une quelconque pression…

Pour nous, il est important que Livio ne ressente aucune pression pour lui permettre de trouver ses marques en Moto3, c’est pourquoi nous lui avons fait signer un contrat de deux ans avec le Marc VDS Racing Team. 2013 sera une année d’apprentissage pour lui, mais nous attendons de lui qu’il soit plus proche de la tête la saison suivante. J’espère seulement que les autres seront aussi réalistes que nous par rapport à leurs attentes vis-à-vis de lui.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de