Furusawa : « les problèmes entre Lorenzo et Rossi ont commencé quand Nakajima s’est mis à préférer l'Espagnol »



Discret jusqu’il y a peu, Masao Furusawa, le père de la M1, n’a cessé, en 2012 d’être sur le devant de la scène.

On se souvient notamment  du vacarme qu’avait créé la visite qu’il avait rendue à Filippo Preziosi, l’ancien directeur du Reparto Corse de Ducati (lire ici).

Il y a quelques jours, c’est encore lui qui avait lâché un pavé dans la mare en révélant que le retour de Rossi chez Yamaha était le fruit de la volonté du département marketing contre l’avis du département course.

Voilà maintenant qu’il se lâche sur son ancien collègue et manager général du développement chez Yamaha, Masahiko Nakajima, qu’il tient pour responsable des tensions entre Rossi et Lorenzo. « Avant que Jorge n’arrive chez Yamaha, Nakajima aimait beaucoup Valentino. Ensuite, il s’est mis à préférer Jorge car il est parfois difficile de négocier avec Valentino alors que Jorge était jeune et qu’il était facile de traiter avec lui».

Pour Furusawa, le retour de l’Italien va créer une situation que personne, chez Yamaha, ne sera capable de gérer.    

« Je pense que Rossi et Lorenzo se battront beaucoup. Ce sera un bon spectacle, mais ce sera aussi un gros problème pour Yamaha. Je ne vois personne pour gérer une situation qui, à mon avis, va devenir de plus en plus difficile à gérer ».

Pour corser le tout, Furusawa (qui n’a décidément pas sa langue en poche) révèle que depuis les négociations entre Lorenzo et Honda (lire ici), la relation, entre Nakajima et l’Espagnol, s’est également détériorée.

« Avec Lorenzo, tout s’est bien passé chez Yamaha jusqu’à ce qu’ils soient mis au courant de ses négociations avec Honda au début de 2012. Nakajima a vraiment été blessé et a changé d’attitude envers lui. Il a compris que Jorge se comportait comme les autres pilotes, dans le sens où il s’occupe de ses intérêts.

Valentino revient dans cette atmosphère, et je n’ai aucune idée de ce qui va se passer ».

Rossi s’apprête donc à faire son retour dans un garage qui sent la poudre et on peut se douter qu’il n’hésitera pas à allumer la mèche si le besoin s’en fait sentir.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook 

Photo : Lionel Nolette

Source :  Superbike Planet

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de