Pour Zeelenberg, Lorenzo doit son titre à son énorme travail durant l’hiver



En remportant une course de moins que Dani Pedrosa, son dauphin, Jorge Lorenzo, le nouveau champion du monde MotoGP, a dû faire face à la critique de certaines personnes qui lui reprochaient de s’être contenté de la seconde place à 10 reprises.

Pourtant, selon Wilco Zeelenberg, son team manager, l’Espagnol a géré sa fin de saison en parfaite intelligence, en exploitant au maximum une machine (la M1) devenue inférieure à celle de son adversaire.   

« Jorge a habilement géré le championnat, mais Honda et Dani ont également beaucoup progressé plus tard dans la saison. Ils ont été très constants et ils étaient plus rapides lorsque les pneus s’usaient.

Jorge attaquait très fort dans les virages pour essayer de réaliser de bons chronos mais Dani était clairement en mesure de s’échapper dans les lignes droites. Jorge n’a pas joué la sécurité, mais il n’avait plus de marge pour pousser. S’il l’avait fait, l’accident aurait été inévitable.

Terminer les courses en seconde position et ne pas prendre de trop grands risques était la meilleure stratégie. Bien sûr, Jorge aurait aimé gagner, mais finalement, comme nous l’avons vu à Valence, si vous n’avez pas de marge, le risque de tomber devient très important.

Si vous chutez lors de la première ou de la deuxième course, vous pouvez vous rattraper mais si ça se passe à la fin de la saison, c’est impossible, ce qui fait une énorme différence ».

Pour Zeelenberg, ce n’est pas uniquement dans la régularité qu’il faut trouver les clés du sacre de son pilote mais également dans le travail acharné que Lorenzo et Yamaha ont fourni durant les premiers tests de l’année, à Sepang.

« Jorge a été très constant mais ce qui a fait la différence, c’est la préparation d’avant saison de Yamaha et de Jorge.

Lors du premier test de l’année année, nous étions très compétitifs. Jorge a effectué beaucoup de tours et a été le seul pilote à réaliser une simulation de course pendant le deuxième test de Sepang. Personne d’autre ne l’a fait. Il faisait très chaud et il nous a poussé à la réaliser et ça a fait une grosse différence pendant les premières courses de la saison. Jorge était le seul pilote vraiment en forme pour la première course ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : MCN

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires