Pol Espargaro serait dans les petits papiers de Yamaha !



Si on en croit l’excellent speedweek.de, Pol Espargaro, vice-champion du monde Moto2, en 2012 et grandissime favori pour 2013, serait dans le collimateur de Yamaha.

Malheureusement pour lui, malgré l’abolition de la règle interdisant aux rookies de débuter leur carrière dans un team usine, le pilote Pons ne pourra pas en profiter. En effet, aussi bien Lorenzo que Rossi sont sous contrat avec Yamaha Factory jusqu’en 2014.

Alors, vu qu’il est peu probable que l’Espagnol accepte de rouler une saison supplémentaire (2014) en Moto2, si la firme d’Iwata le veut vraiment, il va falloir qu’elle dégage une solution.

Et cette solution, elle pourrait prendre la forme d’un contrat d’un an chez Tech3 puisque, comme on le sait, Cal Crutchlow, qui aspire à un autre poste que celui de pilote d’une écurie satellite, ne s’est engagé qu’une seule saison avec l’écurie française.

C’est un plan qui pourrait aussi agréer Hervé Poncharal puisqu’on se souvient qu’en août dernier, lorsque planait au-dessus de lui le risque de voir ses deux pilotes le quitter, il déclarait : « le pire scénario serait qu’Andrea et Cal quittent tous les deux l’équipe, mais si c’est le cas, alors c’est certain que je voudrais de plus en plus devenir un Junior Team pour Yamaha. Nous pourrions ainsi développer et entretenir les jeunes talents » (lire ici).

Et pour Yamaha, le temps presse puisqu’avec l’arrivée de Marquez chez Honda, il est crucial pour eux d’assurer la relève des deux fantastiques.

Toutefois, la partie n’est pas gagnée d’avance car deux menaces planent au-dessus des diapasons !

La première est de loin la plus dangereuse puisqu’elle met en scène le puissant HRC. En effet, on sait que comme Crutchlow, Alvaro Bautista ne dispose que d’un contrat d’un an chez Gresini et que lorsqu’il s’agit d’attirer un jeune talent dans ses filets, Tokyo sait y faire.

Et puis, deuxièmement, il ne faut pas oublier que 2014 devrait également coïncider avec le retour de Suzuki qui, en toute logique, devrait aligner deux motos. Or, la formule « un expérimenté et un jeune talent », Hamamatsu la connaît bien.

Certes, cette seconde hypothèse est bien plus bancale mais il ne faudrait pas non plus qu’Iwata se mette à tergiverser trop longtemps.

Alors évidemment, certains diront qu’on n’a pas encore effectué un seul tour de roue en 2013 et qu’on se soucie déjà de 2014.

Mais pour Yamaha, l’erreur serait sans aucun doute de ne pas s’en préoccuper. Honda a déjà clairement pris les devants, non seulement d’un point de vue sportif, avec une RC213V qui, fin 2012, avait pris l’ascendant sur la M1 mais également d’un point de vue tactique, en engageant Marquez et en le plaçant sur la meilleure machine du plateau. Pour Iwata, il semble donc évident qu’il est déjà temps d’agir !  

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : Speedweek.de 

Photo : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de