Nakamoto : la déception du départ de Stoner, l'espoir de l'arrivée de Marquez



Shuhei Nakamoto, le vice-président du HRC, n’est pas vraiment de nature à étaler ses sentiments sur la place publique.

Pourtant, lorsqu’on lui demande comment il a ressenti la décision de Casey Stoner de mettre un terme à sa carrière, le Japonais ne cache pas sa profonde tristesse.

« Casey est un pilote que j’apprécie vraiment. Je ne pouvais rien imaginer de mieux que de courir avec lui. Casey est rapide. Très rapide. Nous étions constamment surpris du fait que les motos que nous avions construites pouvaient aller aussi vite lorsque Casey était sur la selle. Lorsque Casey est confiant et détendu, personne, en MotoGP, ne peut s’en approcher. Après avoir remporté le GP d’Australie, cette année, pour la sixième fois consécutive, son analyse était juste de dire qu’il aurait pu être encore plus rapide s’il n’avait pas été blessé à la cheville. Aussi rapide était-il, son but était toujours d’aller plus vite. Nous avons organisé une fête d’adieu pour lui, le lundi soir, après le GP de Valence. Une fois la fête finie, nous sommes restés nous deux et je n’ai pas pu retenir mes larmes. Je me sentais vraiment très triste de le voir quitter le MotoGP. Le lendemain, un certain nombre d’amis de Casey m’ont demandé ce que je lui avais dit cette nuit-là. Quand j’ai demandé pourquoi ils voulaient le savoir, ils m’ont ont répondu que jusque-là, Casey, qui n’avait jamais regretté sa décision de prendre sa retraite, leur avait dit : «peut-être qu’après tout, je devrais continuer à rouler … ». Dès que Casey a commencé à rouler pour Repsol Honda, presque tous les jours quelque chose de nouveau nous étonnait. Je ne connais pas d’autre pilote avec qui ce soit aussi amusant de travailler. J’espère qu’il se remettra rapidement de sa blessure et si jamais il décide de revenir, il trouvera un accueil chaleureux. Je lui ai dit que pour lui, il y aurait toujours une offre ».

Mais, même si la porte de Repsol Honda lui sera toujours ouverte, Shuhei nakamoto s’apprête à ouvrir un nouveau chapitre de la déjà très longue et très fructueuse histoire du HRC.

En effet, cette saison, il accueillera Marc Marquez, un pur produit Honda, au sein de la structure officielle et il peut difficilement cacher son enthousiasme.       

« Je ne sais pas si je l’ai déjà dit, mais Marc a le même genre d’énergie que Casey et nous nourrissons de grands espoirs à son égard. Il a effectué quatre jours d’essais et la météo ne lui a pas encore permis de nous montrer de quoi il est capable, mais malgré tout, à Sepang, il a tourné régulièrement en 2’01. Ce temps est bien supérieur à ceux de Casey et Dani, mais Marc n’arrêtait pas de dire des choses comme: «J’ai besoin de garder la marge dans ce virage pour éviter de tomber», commentaires qu’il a voulu écrire pour s’en souvenir. Je n’étais pas là, en Malaisie, mais mon staff me l’a rapporté et j’ai été très surpris. Je n’avais jamais rencontré un pilote qui se comporte de cette manière ».

Un champion confirmé laisse donc sa place à un champion en devenir. L’avenir, chez Repsol, n’a jamais semblé aussi rose !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de