MotoGP ou Superbike pour de Puniet



Randy de Puniet ne vit pas la saison qu’il espérait vivre en retournant chez Pramac. Dernier du classement des pilotes titulaires avec 9 points, ça ne pèse évidemment pas lourd au moment de négocier un contrat.

Et la saison prochaine, il n’y aura plus qu’une seule Ducati chez son employeur actuel et il est clair qu’elle ne sera pas pour lui. Une chose est claire, Randy n’imitera pas Toni Elias qui, en 2010, tentait l’expérience Moto2, clair aussi qu’il ne veut pas d’une CRT. Alors reste deux options, une place de titulaire dans un team MotoGP ou le Superbike.

Randy de Puniet : « Il y a une place chez LCR si jamais ça ne se fait pas avec Dovizioso ou Bradl, une place chez Tech 3 si Colin (Edwards) s’en va et puis une place chez Pramac. Et il y a éventuellement Gresini. Donc c’est soit l’une de ces options, soit le Superbike si on arrive à trouver une moto compétitive. Si je vais en SBK, c’est pour être devant, pas pour faire 8 ou 9e. Sinon, ce sera la maison en attendant éventuellement qu’on m’appelle pour un remplacement. Mais ce qui est clair et net, c’est que je ne roulerai ni sur une CRT (les futures 1000 de MotoGP à châssis prototype et moteur de série), ni en Moto2« .

Le MotoGP s’apprête-t-il à perdre son seul représentant français au plus haut niveau? Constat inquiétant, aucun pilote de l’hexagone, dans le Moto2, ne semble réellement avoir, à l’heure actuelle, le niveau pour remplacer de Puniet en catégorie reine. Espérons donc que Randy retrouve un employeur qui mettra à sa disposition une machine qui lui permettra de jouer le top 6 ou 7, ce qui, chez Pramac, n’a jamais été le cas…Stay tuned!

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de