A Indy, Rossi ne pense pas lutter avec Stoner ou Lorenzo mais ce n'est pas le plus important



Si Ducati et Valentino Rossi ont progressé à Brno en réduisant de moitié l’écart qui les séparait de Honda et de Yamaha, ce n’est cependant toujours pas suffisant pour envisager une victoire.

Mais ce qui préoccupe les hommes de Borgo Panigale et leur pilote vedette, c’est de trouver les lignes directrices de la moto de demain, en 2012, car dans un petit peu plus de deux mois, la GP12 passera sa première grande épreuve au lendemain du Grand Prix de Valence où toutes les nouvelles montures, équipées de leur 1000cc, se sont d’ores et déjà données rendez-vous.

Valentino Rossi : « Nous avons besoin de faire un grand pas en avant pour essayer de lutter pour la victoire, surtout contre Jorge et Casey, qui sont les plus rapides mais aussi avec Dani. Ducati travaille et maintenant, nous sommes dans une période importante car nous avons besoin d’avoir une idée claire de vers où nous nous dirigeons pour l’année prochaine car le test à Valence c’est en Novembre, donc nous n’avons pas beaucoup de temps ».

Si Rossi ne se montre pas pessimiste, il n’exulte pas non plus de joie et on sent que cette moto ne lui correspond pas encore vraiment : « La moto que nous testerons à Valence ne sera pas la même moto que celle qui disputera la course au Qatar l’année prochaine, mais nous avons besoin de comprendre le chemin à suivre. D’après ce que j’ai vu en piste, notre moteur n’est pas si mal. Malheureusement nous avons perdu l’avantage que Ducati avait lors des dernières années, mais le moteur n’est pas plus lent ».

Habitué à travailler avec des géants comme Honda ou Yamaha, Rossi se retrouve maintenant dans une structure à taille modeste, ce qui n’est pas nécessairement une faiblesse, à condition, bien entendu, de se focaliser sur les vrais problèmes : «dans notre situation ce n’est pas très bon parce que nous sommes Ducati et que nous ne sommes pas aussi grand que Honda et Yamaha. Nous devons donc nous concentrer sur les domaines qui nous procurent le plus de difficultés et chez nous, ce n’est pas le moteur. C’est d’abord cela que nous devons régler et une fois que ce sera fait, nous pourrons essayer d’améliorer le moteur. « 

Entre les améliorations remarquées et les retours en arrière déclarés, nous avons bien du mal à nous y retrouver. Rendez-vous donc en début de soirée pour voir ce qu’il en est sur le Brickyard…Stay tuned !

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de