Valentino Rossi décortique Sepang 1



Les moteurs des MotoGP ont cessé de rugir à Sepang laissant place, dans la presse, à l’analyse des différentes tendances.

Une des attractions de cette première salve d’essais officiels était, bien entendu, le retour de Valentino Rossi chez Yamaha.

Retour réussi on en conviendra puisque l’Italien a clôturé la semaine sur une troisième place encourageante, mais Solomoto a été plus loin dans la démarche en interrogeant le principal intéressé sur plusieurs points importants comme par exemple, sa compréhension de la M1 et les améliorations qu’il souhaiterait y apporter, sa lecture du pilotage de son équipier, le Champion du Monde, Jorge Lorenzo ou bien encore, les points qu’il va devoir travailler pour combler l’écart qui le sépare de Dani Pedrosa.

Nous avons sélectionné les parties qui nous semblaient les plus pertinentes mais il vous est loisible de consulter la suite de cette excellente interview sur le site espagnol.

Mais commençons par son analyse de la M1 d’Iwata.        

« Je suis satisfait car aujourd’hui, nous avons essayé la nouvelle moto, avec la spécification différente que nous utiliserons cette saison. Elle est un peu plus rapide que l’ancienne. C’est important parce que, lors de la seconde moitié de la saison dernière, Lorenzo eu plus de mal face à Pedrosa. Nous avons besoin de quelque chose en plus pour lutter contre Honda et il me semble que nous travaillons dans la bonne direction. Toutefois, pour moi, ce n’est pas le moment de dire «j’ai besoin de quelque chose de mieux sur la moto ». Je dois effectuer plus de kilomètres avant ça. Mon sentiment est que nous pouvons améliorer la M1 ainsi que mon pilotage mais nous avons le temps et nous devons continuer à travailler de cette manière ».

Poursuivons par l’analyse (élogieuse) de son équipier. Solomoto lui demandait de comparer le Jorge Lorenzo qu’il a quitté en 2010 et celui qu’il a retrouvé en 2013.

« Pour moi, maintenant, il est parfait. Il est très rapide dans toutes les conditions, il va vite dès le début, il pilote très bien la moto et il ne commet pas d’erreur, il a un haut niveau de concentration, il est toujours très rapide et très fort dans les simulations de course… il est au sommet. Pour moi, en 2010, Lorenzo était déjà très, très fort, mais maintenant il est encore meilleur ».

Enfin, terminons par l’analyse de son sentiment à l’issue de ce premier test.

« J’étais très curieux. Dans mon esprit, j’étais à peu près sûr qu’après deux mauvaises saisons, je n’avais pas oublié comment piloter une moto et maintenant je sais que je peux le faire. Mais lors de ces deux ou trois dernières années, le MotoGP a beaucoup changé, en particulier au niveau de l’électronique et des pneus. Aujourd’hui, le style de pilotage des pilotes de pointe comme Stoner, Lorenzo ou Pedrosa, est très différent de celui des années 2008 ou 2009. Je dois changer mon style et je ne sais pas si je vais pouvoir le faire. Après ce premier test, j’ai beaucoup plus confiance en la M1 alors je vais essayer de changer quelque chose, de travailler sur mon style. Malheureusement, lors des deux dernières années, je n’y suis jamais arrivé ».

La suite à Sepang 2, du 26 au 28 février.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de