Exposition Yves Jamotte : que la photographie renaisse !



On dit souvent de quelqu’un qui décède sur le lieu de sa passion, qu’il a la chance d’être parti en réalisant ses rêves et en faisant ce qu’il aime.

Si cette affirmation est sans doute vraie, elle ne tient certainement pas compte de l’envie du défunt de continuer à vivre et de ses proches de le voir rester auprès d’eux.

Il y a dix ans, un photographe incroyable, mais aussi un père, nous quittait à Valence. Aujourd’hui, il a la chance de pouvoir revivre au travers de l’exposition que sa fille a décidé de monter en sa mémoire.

Ce photographe c’est Yves Jamotte. Les plus jeunes d’entre vous ne le connaissent certainement pas, quant aux autres, ils ont dû, comme la plupart des passionnés du MotoGP dans le monde, découvrir ses photos au détour d’un des quarante magazines pour lesquels il travaillait.

Plus proche de vous encore, Yves était le cousin de notre excellent photographe, Lionel Nolette. C’est d’ailleurs avec lui que notre célèbre « Shoot me if you can », que vous retrouverez en action à Jerez, a appris toutes les ficelles de ce beau métier. 

Passionné de photographie, de sports mécaniques et plus particulièrement de motos dès son plus jeune âge, c’est en 1980 qu’Yves Jamotte décroche son premier contrat avec le magasine belge “moto 80” et qu’il commence à suivre le Continental Circus.

Très vite d’autres contrats suivront avec Le  soir, la Dernière Heure en Belgique mais aussi à l’étranger. Les teams, les constructeurs et autres acteurs des Grands Prix lui feront rapidement confiance.

Très ambitieux, perfectionniste, précurseur, toujours à la recherche de « l’image » au fil des plus de 500 Grands Prix motos qu’il a couvert, il connaissait les moindres recoins des circuits mondiaux et cherchait sans cesse à donner un nouvel angle à ses clichés.

Des revues spécialisées aux livres, ses publications sont innombrables. La veille de son décès, il travaillait pour plus de quarante magasines, sur les 5 continents. 

Pour faire redécouvrir le talent de son père, Emilie a décidé d’organiser une exposition qui se tiendra à la galerie “espace art 22” d’Eric de Ville, rue Van aa, 22 à 1050 Bruxelles.

Toutefois, pour pouvoir clôturer ce fabuleux projet, il manque encore un tout petit peu d’argent à Emilie et c’est pourquoi elle a mis sur pied ce projet « KissKiss BankBank », pour les proches, pour ceux qui l’ont simplement connu ou pour tous ceux qui, ayant aimé ses photos, ont envie d’aider sa fille à réaliser son rêve.

Si vous êtes un de ceux-là, cliquez ici et puis, si vous n’en êtes pas un, vous serez les bienvenues à la galerie « espace art22 » Le vendredi 22 mars, de 14 à 20h, ou le samedi 23 mars, de 14 à 18h ou bien encore le dimanche 24 mars, de 14 à 18h. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à partager l’article. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de