Xavier Simeon dresse le bilan de ses trois jours d’essais à Valence



Xavier Simeon, le pilote SAG Zélos, se montrait légitimement satisfait à l’issue de ses trois premiers jours d’essais 2013, à Valence.

En effet, à l’instar d’un Johann Zarco, qui débarque sur la Suter chez Ioda, le Belge et son équipe avaient non seulement pour mission de se découvrir l’un l’autre, mais également faire connaissance avec la performante Kalex.

Chez SAG, on sortait d’une saison compliquée avec deux motos différentes dans le stand (FTR et Bimota) alors que Xavier Simeon abandonnait, en novembre dernier, la Mistral610 sur laquelle il venait de passer deux saisons.

La tâche n’était donc pas simple mais la journée d’hier était révélatrice de la capacité de l’écurie, comme du pilote, de se remettre en question après une journée difficile.       

« La troisième journée a été extrêmement positive et je repars satisfait de ces essais. Le matin, nous avons utilisé un set-up complètement différent de celui de la veille et dès mes premiers tours de roue, il nous a apporté les résultats escomptés.

Mercredi, je n’arrivais pas à effectuer plus de cinq tours avec le même pneu arrière alors qu’hier, je pouvais rouler entre trente et trente-cinq tours avec la même gomme, le tout avec des chronos très rapides ».

Lors de cette troisième et dernière journée, Xavier Simeon améliorait d’ailleurs son meilleur chrono de plus d’une seconde mais la satisfaction venait avant tout de son rythme de course, l’arme la plus tranchante du Belge.

« Tout au long de ces trois jours, nous avons sans cesse progressé même si, mercredi, le progrès avait surtout été d’écarter de mauvaises pistes, ce qui est utile mais moins grisant.

Hier, en revanche, nous avons pu tourner vite et longtemps et c’est évidemment très encourageant, aussi parce qu’il y a longtemps que je n’avais plus affiché ce degré de performance ».

Le Belge termine avec le quinzième chrono du test ce qui, bien entendu, ne correspond pas à ses attentes pour la saison. Mais ici, à Valence, de chrono il n’en était pas question car l’objectif avoué était de tout mettre à nu, d’avancer pas à pas pour comprendre le pourquoi et le comment des subtilités de sa machine, de comprendre la manière de fonctionner avec sa structure et de ce point de vue, la mission semble largement accomplie.

A ce propos d’ailleurs, la petite anecdote révélatrice du degré d’engouement du Belge nous l’avons trouvée sur sa page Facebook où il publiait une photo de sa moto avec pour commentaire « I love my Kalex ». Guère besoin d’en dire plus !      

« C’est vrai que la quinzième position finale ne correspond pas à mon objectif du top10 mais pour ces premiers essais, nous avions trop de choses à comprendre et à mettre en place pour chercher le chrono. Le plan était de prendre confiance, d’apprendre à connaître l’équipe ainsi que la moto et inversement, d’avancer pas à pas et surtout de ne pas commettre d’erreur, ce que j’ai fait.

Si je dois résumer ces essais, je peux dire que je me suis réellement fait plaisir.

J’ai quelque peu écourté la séance d’hier parce que j’étais fatigué et que je n’ai pas voulu prendre de risques inutiles mais une chose est sûre, je me réjouis déjà d’arriver à Jerez, mardi prochain, pour remettre l’ouvrage sur le métier et confirmer ces belles avancées sur une autre piste ».

Nous retrouverons donc Xavier Simeon avec le même plaisir tout au long des prochains essais IRTA qui, comme il vient de le rappeler, se tiendront la semaine prochaine, du 19 au 21 février, à Jerez.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook       

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de