Gino Rea : “ certaines équipes vous demandent 500.000 euros pour rouler ! ”



Alors que les pilotes Moto2 sont actuellement occupés à préparer au mieux la nouvelle saison sur le circuit de Jerez, Gino Rea, l’ancien pilote Gresini, pour sa part est chez lui, à Londres, en train d’entretenir sa forme physique.

On se souvient qu’il y a quelques jours, le Britannique annonçait officiellement qu’ESGP, son écurie, jetait l’éponge faute d’avoir pu boucler son budget pour 2013.

Comme il l’a déclaré à la BBC, Rea se retrouve donc, à 23 ans, sans guidon et avec une grosse ombre planant au-dessus de sa carrière.      

« Ce n’est pas juste être sans emploi, c’est une carrière qui est sur la touche si je ne trouve pas de guidon cette saison.

Certaines équipes vous demandent de trouver jusqu’à un demi-million d’euros pour rouler. C’est complètement dingue.

J’ai le potentiel pour terminer dans le top six, j’étais sur le podium l’an dernier et je n’ai même pas de guidon.

Les gens pensent que j’ai eu de gros sponsors et que j’ai gagné énormément d’argent mais personne ne sait ce qui se passe dans le paddock.

L’année dernière, je me suis attribué un petit salaire grâce à mon sponsoring mais cette année, j’avais déjà décidé de ne pas en prendre parce que nous étions réellement serrés sur le budget.

Il n’y a probablement que six pilotes Moto2 qui gagnent de l’argent. Dans un pays comme l’Espagne, c’est plus facile de trouver des sponsors et des investisseurs, mais ici en Grande-Bretagne, il n’y a rien. Mon sponsor, lors des deux dernières années, était russe.

C’est un sport où il est très difficile de faire de l’argent. Il y a dix ans, presque tous les pilotes étaient payés mais maintenant nous payons tous pour rouler ».

Rappelons que Gino Rea a mis en ligne un site permettant à ses fans de verser de l’argent et d’ainsi lui permettre peut-être de trouver un guidon. Vous le trouverez en cliquant ici.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de