Xavier Simeon doit encore comprendre la Kalex sous la pluie



Hier, il pleuvait à Jerez et nous nous attendions donc à voir Xavier Simeon aux avant-postes dès le début de la journée puisqu’on sait à quel point il peut se montrer à l’aise sur piste humide.

Toutefois, il aura fallu attendre la moitié de la seconde séance avant de le voir frapper aux portes du top10.

Et la raison de ce retard par rapport à nos prévisions s’explique simplement par le fait que le Belge a eu du mal à trouver le feeling avec la Kalex sur la piste détrempée de Jerez.    

« Mes premières impressions sur la pluie avec la Kalex n’étaient pas très bonnes et j’ai eu du mal à trouver de bonnes sensations lors des premiers tours.

 Je suis alors resté prudent car je n’avais pas confiance en la moto et donc, il ne servait à rien de risquer la chute. Nous nous sommes concentrés sur la compréhension de notre machine et sur la recherche d’un bon feeling avec l’avant et sur le grip à l’arrière ».

Le Belge et son équipe ont procédé pas à pas et progressivement, le pilote a pu trouver des sensations correctes mais, de son propre aveu, le travail de découverte de la Kalex sur la pluie, n’est pas encore terminé.

« Nous avons bien travaillé avec l’équipe et en gardant le même pneu tout au long de la journée, nous avons réussi, petit à petit, à améliorer nos chronos et à obtenir un résultat positif.

Toutefois, je suis forcé d’avouer que je dois encore comprendre cette moto dans pareilles conditions car par rapport à la Mistral, elle se pilote de façon totalement différente sur piste humide ».

Avec un neuvième chrono lors de la dernière séance et un treizième temps sur l’ensemble de la journée, le Belge se montrait satisfait mais avec modération car il en aurait voulu plus.

Toutefois, SAG Zelos et Xavier Simeon ont une nouvelle fois démontré que l’entente et la compréhension au sein de l’équipe allaient dans le bon sens. On sait que la confiance et les résultats se bâtissent pas à pas et quoi qu’il en soit, après quatre jours de tests, nous avons l’impression qu’ils sont en train de les poser, ensemble, dans la bonne direction.  

« Vu la manière dont la journée a commencé, je peux dire que je suis relativement satisfait mais pas d’euphorie inutile car j’avais espéré être mieux que ça.

D’habitude, dans ces conditions, j’ai toujours un bon ressenti et cette fois, c’était moins le cas mais nous continuerons à travailler dans ce sens pour l’améliorer ».   

La suite c’est dans quelques instants puisque la piste de Jerez s’ouvrira à 10 heures et sous un beau soleil. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de