Moto2, Moto3 : bilan de 6 jours d’essais VDS avec Michael Bartholemy



Les six premiers jours de tests de la présaison 2013 sont déjà derrière nous et comme chaque année, ils ont livré leur lot d’enseignements.

Chez VDS, le premier et probablement le plus attendu par Michael Bartholemy, n’était autre que la révélation ou plutôt, la confirmation du talent de Livio Loi, le nouveau venu en Moto3.

Nous avons donc commencé notre interview par le passage en revue des premiers pas en Championnat du Monde de ce jeune homme de 15 ans qui a épaté bon nombre d’observateurs.

Ensuite, nous nous sommes également intéressés au Moto2 et notamment à l’état de forme de Scott Redding mais aussi des autres forces en présence.

Si les excellentes performances de Pol Espargaro n’ont pas manqué de sauter aux yeux du team manager, ce n’est pas pour autant qu’il n’a pas apprécié celles tout aussi convaincantes de son protégé, Scott Redding.

Retour sur une présaison que VDS veut minutieuse.       

« GPi : Michael Bartholemy, Livio Loi a montré à Valence, mais aussi à Jerez, des choses intéressantes, quel bilan tirez-vous de son arrivée sur la scène mondiale ?   

Avec Livio, un jour ou l’autre, il faudra certainement que j’arrête de dire que je suis impressionné mais c’est un jeune pilote qui a vraiment du potentiel. Il ne faut pas oublier qu’il y a un an d’ici, il n’avait pas encore roulé sur une vraie moto.

Quand on n’est pas sur place, c’est difficile d’avoir une vision claire de ce qui se passe sur la piste parce que par exemple, lorsqu’il pleut, les conditions changent et certains profitent d’une piste plus sèche alors que d’autres sont au stand. Tout ça pour dire que la hiérarchie qui se dégage de ces journées où sévissent des conditions très particulières n’est pas toujours significative. Sur piste humide, Livio Loi est dans le top six ou sept et parfois même trois ou quatre.

Mais le même constat peut également être tiré de ses essais à Valence. Il n’a eu qu’une seule véritable journée au guidon de sa machine. Les deux premières, nous avons roulé avec la moto comme elle nous est arrivée de chez Kalex alors que pour la dernière séance, nous avons monté notre fourche et nous avons repris les changements que nous avions apportés avec lui la saison dernière, lors de la dernière manche du championnat d’Espagne.

Au terme de cette dernière journée, il clôturait neuvième de la huitième séance, ce qui est remarquable.

GPi : le bilan est donc plus que positif…

Evidemment, il doit encore progresser. Par exemple, lorsqu’il est dans une séance commune avec le Moto2, ça le fait encore un peu flipper. Il pense toujours qu’il va se faire percuter, il ne comprend pas encore que les pilotes qui arrivent derrière font attention à lui.

Pour progresser, c’est vraiment très bien d’avoir pu passer les dix jours ensemble et pas seulement ceux où il est sur la moto. Ça nous permet de voir ce qu’il fait, quand il va courir, comment il se nourrit…Pour donner mon sentiment général après ces six jours de tests, je peux dire que je suis content de lui.

GPi : Lorsque nous nous étions rencontrés avant votre départ pour ces essais, vous nous aviez dit qu’il allait devoir apprendre à travailler sur le setting de sa moto. Il apprend vite ?

Jusqu’à présent, lorsqu’il a demandé un changement où lorsque nous en avons opéré un, il a pu ressentir la différence et surtout, de session en session et de changement en changement, il a toujours été plus rapide ce qui signifie que nous sommes sur la bonne voie.

Ce qui a de bien pour nous en tant que team, c’est qu’alors que certains pilotes qui roulent depuis plusieurs années sont arrivés à un plafond, pour lui, c’est tout l’inverse. Sa marge de progression est énorme. Il lui reste des milliers de choses à apprendre et malgré tout, il est déjà impressionnant.

GPi : Sur quoi doit-il encore progresser ?

On procède step by step et parfois, ce ne sont que des petits détails qu’il doit améliorer. Par exemple, à Jerez, le premier jour, je lui ai demandé

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de