Sepang2 : et le vainqueur est…le Championnat du Monde MotoGP

Les deux salves d’essais MotoGP de Sepang sont maintenant terminées et elles ont vu la domination de l’Espagnol, Dani Pedrosa, qui quitte la Malaisie avec le meilleur chrono de la présaison (2.00.100).

Toutefois, au-delà des chronos de la feuille des temps, c’est avant tout le MotoGP qui est sorti vainqueur de ce double exercice. En effet, si ce sont les pilotes factory qui ont assez logiquement dominé les débats, les pilotes satellites ne sont pas restés sans répondant.

Mardi, c’est Stefan Bradl qui signait un quatrième et convainquant chrono, hier, c’était au tour de Cal Crutchlow de se hisser sur la troisième marche du podium et aujourd’hui, la bataille a de nouveau fait rage et ce n’est que dans les derniers instants que Rossi a pu reprendre la quatrième position.

Même si les essais ne sont pas les courses, avec sept pilotes en 747 millièmes, c’est tout le championnat qui s’offre une bouffée d’air frais.

La journée d’aujourd’hui aura également vu Marc Marquez faire l’étalage de tout son talent. Après deux séances passées à essayer un nombre incalculable de réglages, le jeune espagnol s’est mis en quête d’un bon chrono et c’est même un excellent qu’il a trouvé.

En effet, il clôture en seconde position, à 81 millièmes de son chef de file qui, satisfait de son chrono, était rentré au vestiaire une heure avant la fin de la session.

Il était imité par Jorge Lorenzo qui s’est donc vu dépasser par le rookie Respol Honda. Il conserve tout de même la troisième place pour 70 millièmes devant Valentino Rossi mais avec 430 millièmes de retard sur Dani Pedrosa.

Derrière les pilotes d’usine, c’est finalement Bautista qui arrache le premier accessit en se classant cinquième. Il devance Cal Crutchlow et Stefan Bradl.

Pour que la fête soit totale, nous aurions aimé noter des progrès sensibles de la Desmosedici de Borgo Panigale et c’est ce qu’Andrea Dovizioso a offert aux rouges.

Il termine huitième, à 1.088 de Pedrosa et 420 millièmes devant son équipier, Nicky Hayden.

Bradley Smith reste loin mais progresse tout de même, il est dixième, 252 millièmes devant la Ducati d’un autre rookie, celle d’Andrea Iannone.

Côté CRT, on notera avec plaisir le retour de Randy de Puniet aux avant-postes. Il prend la treizième position à 297 millièmes de Iannone.

Ben Spies, blessé, n’a pu faire mieux que le quatorzième chrono et c’est Hector Barbera et Aleix Espargaro, jusque-là dominateur, qui complètent le podium des ‘claiming rules’.

A la demande générale, on se retrouve d’ici quelques minutes pour un point sur les simulations de course.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de