Le calvaire de Ben Spies n’est pas terminé



Ben Spies arrivait à Sepang encore convalescent, mais rempli de bonnes intentions. Le but était de découvrir cette Desmosedici qui, en raison de sa blessure à l’épaule, avait jusqu’à présent, refusé de se livrer entièrement à lui.

Malheureusement, le deuxième jour il tombait sur son épaule et la fin de son test se voyait entièrement conditionnée par cette chute.

L’Américain devra donc patienter jusqu’à la fin de mois de mars et les tests de Jerez, en espérant que la chute de Sepang ne retarde pas une convalescence déjà trop longue.

« Hier j’ai fait une petite erreur et je suis tombé sur l’épaule. Ce n’était pas une grosse chute mais mon dos et mon épaule ont pris un coup, j’ai eu quelques spasmes et je n’ai pas pu rouler longtemps.

N’importe qui à notre place voudrait être mieux placé au classement. Aujourd’hui, nous nous sommes un peu relancés, nous avons fait quelques tours mais nous avons aussi eu des problèmes sur la moto, qui nous ont privés de la dernière heure. Au final ce n’était pas si mal. J’ai fait mon meilleur tour sur pneus usés, ce qui est plutôt bien, mais nous voulons aller plus vite. De mon côté, je veux simplement retrouver ma condition physique à 100% et mieux m’adapter à la moto. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store