Livio Loi a des étoiles plein les yeux !



Livio Loi n’a que quinze ans et six jours de tests en Moto3 dans les jambes mais pourtant, il n’a déjà plus besoin d’être présenté.

Pénalisé par son jeune âge – puisqu’il ne pourra s’aligner en Championnat du Monde qu’à partir du troisième Grand Prix, lorsqu’il aura atteint ses seize ans – le jeune Belge a pourtant déjà disputé les essais IRTA de Valence et de Jerez avec un certain succès à la clé.

Malgré tout, même s’il a pu se montrer extrêmement rapide et notamment sous la pluie, il n’échappera pas non plus au fait qu’en tant que rookie, il lui reste encore énormément de choses à découvrir.

Mais Loi apprend vite et bien et nous ne serions pas étonnés de le voir figurer très vite dans les points.

Pour ce faire et afin de combler quelque peu son handicap par rapport à ses concurrents qui disputeront le Grand Prix du Qatar et du Texas sans lui, le Belge se rendra au Mans, le 12 mars, pour les essais FSBK, à Jerez, le 18 mars, pour les essais IRTA, au Mans de nouveau pour la première manche du Championnat Français de Moto3, au Catalunya, le 17 avril, pour les tests du CEV et enfin, de nouveau au Catalunya pour la course du Championnat d’Espagne le 28 mars.

En attendant de le revoir sur les circuits, nous l’avons croisé lors de la présentation de son écurie, à Charleroi et nous en avons profité pour discuter de ses débuts dans la cour des grands.    

« GPi : Livio, après six jours de tests, quel est ton sentiment général ?

Très bon, bien meilleur que ce à quoi je m’attendais. Lors de ces six premières journées, nous avons travaillé progressivement, tour après tour et je dois dire que je suis vraiment satisfait du travail que nous avons pu accomplir avec l’équipe.

GPi : Cette année, pour la première fois de ta jeune carrière, tu dois apprendre à régler la moto en donnant un bon feedback à ton équipe. Comment est-ce que ça s’est passé ?

Tout est nouveau pour moi dans ce domaine et j’apprends des choses nouvelles chaque jour. Pour m’aider dans cet apprentissage, je dispose d’une excellente équipe très expérimentée. On avance step by step et tout se passe très bien. Evidemment, je dois encore découvrir énormément mais mon programme de tests est chargé et c’est l’idéal puisqu’à l’heure actuelle, ce dont j’ai vraiment besoin, c’est de passer le plus de temps possible sur la moto.

GPi : A ce propos, tu rouleras encore à Jerez mais aussi lors des essais et de la première course du championnat français au Mans ainsi qu’en Espagne au Catalunya…un bon programme bien chargé !    

Effectivement et c’est une grande opportunité car les autres pilotes vont avoir un avantage sur moi en disputant les deux premières courses de la saison pendant que moi, je devrai attendre de fêter mes seize ans.

Le seul truc qui compte pour moi c’est d’avaler les kilomètres afin de comprendre et de maîtriser ma Kalex KTM.

GPi : La saison dernière, tu as brillé en RedBull Rookies Cup mais maintenant, tu vas rouler en Championnat du Monde. Le cap à franchir est-il énorme ?

Oui c’est certain. Le niveau est vraiment beaucoup plus élevé mais de mon côté, comme je l’ai dit précédemment, mes performances sont meilleures que ce à quoi je m’attendais. Il y a des pilotes très rapides et moi, je manque d’expérience mais ça ne me fait pas peur. Je suis là pour apprendre.

GPi : Les essais sont une chose, la course en est une autre. Quelles sont tes attentes ?

Pour le moment et tant que je n’ai pas disputé la première course, c’est difficile de dire quoi que ce soit à ce sujet. Toutefois, comme je me connais, en course, j’ai toujours une dose supplémentaire d’adrénaline. Souvent, je suis rapide aux essais mais je le suis encore plus en course (rires) alors, on verra.     

GPi : Quels sont les objectifs de la saison ?

D’apprendre beaucoup de choses…

GPi : …mais tu apprends vite…  

(Rires) oui c’est que j’entends dire. Je me connais et en course, j’essaye toujours d’obtenir le maximum. Chaque fois que j’ai un pilote devant moi, j’en fais mon objectif, c’est pour ça qu’on m’appelle le Sniper (rires).

Non, plus sérieusement, mon objectif c’est juste d’apprendre et de procéder step by step…pour le reste, on prendra course après course en donnant le meilleur de nous-même.

GPi : Tu vas donc prendre des points pour ta première course ?

…mon rêve ! »     

Quand on connaît la modestie, l’humilité et la réserve qui, depuis le début, anime Livio Loi, on ne peut s’empêcher de penser que dans sa tête, les points à Jerez sont bien plus qu’un simple rêve.

C’est en tout cas tout ce que nous souhaitons à ce jeune pilote qui, comme d’autres avant lui, observe tout ce qui lui arrive avec des milliers d’étoiles dans les yeux!

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Photo : Marc VDS Racing Team

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de