Crutchlow : « je suis le meilleur du reste, je peux me battre pour le podium »



Si le résultat de Cal Crutchlow à Doha est honorable, avec une cinquième place derrière les pilotes factory, difficile pourtant de se montrer réellement enthousiaste quant à la course du Britannique.

Après des essais libres encourageants et une qualification prometteuse, sa nouvelle erreur en course, au moment où Valentino Rossi a porté son attaque, nous laisse un peu d’amertume.

Comme Hervé Poncharal,  son Team Manager, nous le rappelait pendant l’hiver, en 2012, le Britannique a souvent péché à la conclusion en commettant la petite erreur de trop et hier, le scénario a semblé se répéter.

Certes, Crutchlow a encore été le meilleur du reste mais ça, qui en doutait encore ? En revanche, nous n’avions pas envie de le voir partir une nouvelle fois à la faute et de ce côté-là, il n’a pas encore pu se défaire de la réputation qui lui colle à la peau.

Attention, il n’est aucunement question de contester son classement mais sans cette erreur, il n’est pas exclu qu’il aurait pu aller mettre sous pression un Dani Pedrosa qui, dans les derniers tours, s’est quelque peu effondré.

Alors certes, tous les pilotes commettent des erreurs et ce n’est pas Valentino Rossi qui dira le contraire, mais chez le Britannique, elles ont tendance à se répéter et quoi qu’il arrive, pour jouer le podium, il faudra qu’il puisse les éviter.  

« C’était positif d’enfin pouvoir débuter le Championnat après un long hiver, mais pour être honnête, après mes performances des essais et de la qualification, terminer cinquième était un peu frustrant. Mon rythme était prometteur et je pense que j’aurais mérité d’être sur le podium, mais c’est clair que je manquais un peu de vitesse dans la ligne droite. Cela signifie que j’ai dû pousser fort pour combler l’écart dans les virages et si à l’avenir, nous pouvons résoudre ce petit problème, je n’ai aucun doute sur le fait que je puisse concurrencer les pilotes qui aujourd’hui, ont terminé devant moi. C’était une belle bagarre avec Dani et Marc, mais je n’ai pas pu m’en approcher suffisamment pour tenter un dépassement. Je tiens toutefois à féliciter Valentino parce qu’il était à plus de trois secondes mais il m’a rattrapé et dépassé. Il a piloté de façon incroyable mais c’est aussi le cas de Jorge qui a prouvé encore une fois qu’il sera l’homme à battre. C’était une grande nuit pour Yamaha mais aussi pour le team Monster Yamaha Tech 3 parce que j’ai montré être en mesure de me battre pour le podium. Les quatre premiers sont les meilleurs pilotes sur les meilleures motos mais je les ai poussé aussi fort que je pouvais jusqu’à ce que ma petite erreur m’arrête. Je suis le meilleur du reste, c’est agréable et j’espère que je pourrai de nouveau être là à Austin ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de