Dovizioso : « nos problèmes ne peuvent pas se régler avec le set-up »



A Doha, après des qualifications déconcertantes, Andrea Dovizioso clôturait la course à 24 secondes 355 millièmes de Lorenzo et 6 dixièmes devant son équipier, Nicky Hayden.  

Deux ans avant ça, selon Carlo Pernat, lorsque Rossi est descendu de la Desmosedici pour la première fois le 8 novembre 2011, il aurait directement signalé qu’il n’aimait pas cette moto.

Ensuite pendant deux ans, presqu’à chaque Grand Prix, il n’a eu de cesse de répéter à qui voulait bien l’entendre, que sa machine ne tournait pas.

A Sepang, Andrea Dovizioso disait déjà exactement la même chose que lui et selon nos sources, Bernhard Gobmeier, le nouveau patron du « Reparto Corse », serait entré dans une colère noire lorsqu’en relisant les communiqués de presse (comme quoi ça peut servir à tout le monde) de l’ex-pilote de Borgo Panigale, il se serait rendu compte que Ducati avait vécu deux ans avec le même souci sans y remédier.

Après la course de dimanche, interviewé par nos confrères de MCN, Dovizioso s’est laissé aller à quelques commentaires sans appel pour sa machine.

Si jusqu’à présent, il s’était montré moins dur envers la GP13 qu’Hayden lorsqu’il avait déclaré qu’il ne fallait pas apporter de petits changements mais bien des changements radicaux (lire ici), c’est maintenant chose faite.       

« Nous devons nous améliorer dans tous les domaines pour rester à l’avant de la course mais tant que nous n’avons pas résolu le problème en virage, rien de tout ça ne sera important parce que quand la moto ne tourne pas, vous êtes lents et quand le grip diminue, le problème devient plus grand.

J’ai poussé très fort pour essayer d’améliorer ce point et nous avons essayé beaucoup de set-up mais ce n’est pas juste en travaillant sur le set-up qu’on peut corriger ça.

Nous étions bien lors de la qualification parce que nous avons plus de grip que les Honda et les Yamaha lorsque le pneu est neuf. Nous arrivons à utiliser ce point positif pour réussir notre chrono mais lorsque le grip diminue, tous les problèmes ressortent et je ne peux pas garder la même vitesse en milieu du virage».

Il est peu probable que Ducati puisse trouver des solutions à court terme, espérons juste que le long terme ne soit pas trop long.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de