Championnat du Monde Moto 2 : Xavier Siméon sous les sunlight de Losail



À l’issue des trois premières séances d’essais libres du Commercialbank Grand Prix of Qatar, Xavier Siméon a signé un chrono de 2’04 »195, soit le 26ème temps. Confronté à des problèmes de mise au point, le pilote RTL Sport s’est attaché à faire évoluer la moto en vue de la séance qualificative qui se déroulera samedi à 18h55′ (heure locale) et surtout en vue du Grand Prix.

A voir l’empressement des pilotes à prendre la piste et à en découdre avec le chronomètre, il faut croire que l’hiver a été trop long ! C’est déjà la course avant l’heure sur le tracé de Losail sur lequel les 39 concurrents engagés en Moto 2 se sont élancés à trois reprises en deux jours pour des séan ces d’essais très disputées.

« C’est dur ! » lâchait Xavier Siméon jeudi soir en retirant son casque. «Il y a un manque d’équilibre lors des freinages et la moto ne se comporte pas comme il faudrait dans les virages, elle tourne difficilement. Nous devons trouver des solutions pour résoudre ces problèmes »

« Il faut s’habituer à la conduite de nuit. Il y a des reflets sur la piste, c’est un peu déroutant au début. Je craignais la chaleur mais avec une température de l’air comme de la piste aux environs de 20°, ce n’est finalement pas un souci » ajoute-t-il.

Après un long débriefing, les ingénieurs et mécaniciens ont bien évidemment travaillé pour faire évoluer la moto suivant les indications données par Xavier.

Dès le milieu de la séance du vendredi, ce travail a porté ses fruits, Xavier Siméon améliorant nettement ses chronos de la veille. Fidèle à ses habitudes, le pilote belge a attendu la fin de la séance pour grappiller encore quelques dixièmes et signer un temps de 2’04 »195.

« On est dans la bonne direction » explique Xavier dans la soirée de vendredi. « Il faut continuer à progresser. On peut encore gagner en agilité, ma position de conduite peut aussi être affinée. C’est la somme des petites améliorations qui fera gagner les précieux dixièmes recherchés ».

La vitesse de pointe des Mistral 610 est – comme prévu – tout à fait satisfaisante. Les pilotes Tech 3 se situent parmi les plus rapides, la moto aux couleurs RTL Sport ayant pour sa part été créditée d’une excellente vitesse maxi de 270,4 km/h. « J’ai gagné un peu plus de 6 km/h en vitesse maxi entre la 1ère et la 3ème séance. Il a fallu que je trouve une position plus aérodynamique, que je rentre mieux mes bras. Ca a payé» explique Xavier Siméon.

Bri dgestone relève ici un double challenge. Le premier est de fournir aux équipes des pneus performants qui résistent au revêtement abrasif balayé par un sable très fin, le second étant d’assurer sa mission de fournisseur officiel du plateau Moto 2 alors que le Japon – siège du manufacturier – vit des heures difficiles à la suite du dramatique tremblement de terre qui a secoué l’archipel. Sur le choix des pneus, Xavier Siméon n’a pas eu à hésiter longtemps : « Nous avons retenu une gomme médium, les pneus durs étant vraiment inexploitables »

À l’image des derniers essais de Jerez de la Frontera, l’allemand Stefan Bradl occupe la tête du classement au cumul des trois séances disputées, suivi à distance par Marc Marquez, Andréa Iannone, Yuki Takahashi, Julian Simon….

Rendez-vous demain en fin de journée pour la séance qualificative qui sera suivie trois heures plus tard par un warm up, programmé donc….. la veille de la course !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de