AUDIO, Exclusif : Jorge Lorenzo passe en revue 2011 et livre ses espoirs pour 2012



Alors que des coupures de courant ont empêché les pilotes de la MotoGP et du Moto2 de s’élancer pour leur seconde séance d’essais libres de cette première journée du « Gran premio de Aragòn », nous revenons avec le champion du monde en titre, Jorge Lorenzo, sur les évènements marquants de la saison 2011.

L’Espagnol, qui vient de remporter le Grand Prix de Saint-Marin et de signer le second chrono de la première séance de la journée, a accepté d’aborder avec nous différents points sensibles tels que sur sa course à Indianapolis ou les consignes d’équipe mais aussi de se livrer à une analyse comparée entre la Honda et la Yamaha d’une part et de lui et de Casey Stoner d’autre part. Enfin, nous avons recueilli ses impressions sur la nouvelle M1 1000cc.

Une fois n’est pas coutume sur MotoSpeedRace Magazine, l’article ne sera qu’un résumé de l’audio que vous pourrez découvrir en bas de cette page. Notez que vous pourrez aussi retrouver l’intégralité de cette interview, en version française, dans MotoClub, à 13h30, en lever de rideau du Grand Prix MotoGP, ce dimanche, sur Club RTL.

Jorge Lorenzo qui a vécu en 2010 une saison exceptionnelle, remportant 9 courses et ne ratant le podium qu’à deux reprises, n’a pas pu reproduire cet exploit en 2011. « J’ai vécu une saison vraiment très difficile comparé à la campagne 2010, nous n’avons pas été compétitif assez régulièrement et la conséquence en est qu’à l’heure actuelle, nous ne sommes pas vraiment dans une situation idéale au championnat. »

Mais l’Espagnol est un véritable « racer » et il n’est pas du genre à rendre les armes tant que subsiste l’espoir. Il connaît d’ailleurs ses points forts… « J’ai encore quelque chose à jouer dans ce championnat et mes qualités principales sont que je suis très constant, je tombe très peu et je me suis amélioré dans deux domaines qui me posaient souvent des problèmes, le départ et les deux premiers tours ».

Comme ses points faibles : « notre problème majeur c’est que nous avons besoin de trouver quelques dixièmes et jusqu’à présent, nous ne les avons pas. En conséquence, sur certains circuits nous pouvons nous battre avec les Honda mais sur d’autres, c’est impossible. J’espère qu’avec la nouvelle 1000cc, nous pourrons nous battre plus régulièrement pour la victoire ».

Et quand on parle de sa moto de 2011 comparée à la RC212V de Stoner, l’Espagnol a également son point de vue sur les défauts et qualités de ces deux machines : « Honda a fait un sacré bond en avant lors de ces deux trois dernières années en améliorant notamment l’accélération et le moteur mais aussi cette année, la boîte de vitesse et la traction ce qui leur permet d’avoir une grosse accélération en sortie de virage. Quant à nous, nos points forts sont les freinages et les virages rapides mais malheureusement, ce n’est pas assez pour nous battre constamment pour la victoire. »

Lorenzo se plie également à l’analyse de son adversaire, mais quand on lui demande de trouver les points faibles de l’Australien, il rencontre beaucoup de difficultés : « Trouver les points faibles de Casey Stoner, c’est quelque chose de vraiment très compliqué, il est très rapide et roule sur une très bonne moto mais l’année dernière il a aussi gagné des courses sur la Ducati qui est une bonne moto mais beaucoup plus compliquée que la RC212V. »

A Indianapolis, son équipier, Ben Spies a terminé devant lui et lui a donc pris des points précieux dans l’optique du titre, nous voulions donc savoir s’il trouvait que les consignes d’équipe seraient une bonne chose. C’est alors un Lorenzo fort hésitant que nous avons devant nous : « Si rien d’étrange ne s’était produit, nous aurions certainement terminé second à Indy car Casey a aussi commis deux ou trois erreurs, mais voilà, Ben méritait de terminer devant moi parce qu’il était plus rapide que moi et donc je pense que Yamaha ne doit pas donner de consigne d’équipe. »

Enfin, nous avons demandé à Jorge Lorenzo ce qu’il pensait de la 1000cc de 2012 qu’il a eu l’occasion de tester à Brno et à Misano : « J’ai pu tester la moto pour la première fois à Brno et la première chose qui m’a plu c’est la puissance de la machine. Elle est également beaucoup plus amusante à piloter. Elle a beaucoup de puissance à bas régime, elle est très souple et ça résout les problèmes que nous avions avec la 800cc dans les virages lents et je pense que c’est la principale amélioration comparé à notre moto actuelle. Elle procure également plus de plaisir de conduite parce que vous glissez plus quand vous ouvrez les gaz et sur les petites lignes droites, vous avez toujours l’avant en l’air, vous êtes toujours en wheeling et c’est très amusant. Vous pouvez faire une petite erreur sans pour autant perdre trop de temps alors qu’avec la 800 vous deviez toujours être très précis. De plus, avec les 800, il y avait une trajectoire pour tous les pilotes et les dépassements étaient compliqués. Avec les 1000, je pense que les gens qui regarderont le MotoGP à la télévision ou ici, sur les circuits, s’amuseront aussi beaucoup plus ».

Demain, Lorenzo aura donc l’occasion de continuer son combat contre Casey Stoner. Il nous est apparu particulièrement affûté physiquement mais aussi mentalement ce qui reste sans conteste une de ses grandes qualités.

Quant à moi, vous pourrez me retrouver en direct sur Club RTL, ce dimanche, à partir de 12h15, sur Club RTL, pour vivre ensemble le Grand Prix Moto2 où nous garderons, entre autres, un œil attentif sur la course de notre compatriote, Xavier Simeon.

[soundcloud url= »http://soundcloud.com/motospeedrace-magazine/interview-de-jorge-lorenzo-gp »]

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de