Tito Rabat a stoppé les régimes, a pris du muscle et a gagné une course



Depuis le début de cette saison, le poids du pilote est pris en compte dans le calcul du poids minimum et si cette règlementation a peut-être pour effet de désavantager les pilotes les plus légers (Kallio ajoute 8 kilos sur sa machine mais avant le Grand Prix d’Espagne il était second au classement), en revanche, elle facilite la vie des pilotes les plus grands qui sont aussi les plus lourds.

C’est notamment le cas d’Esteve Rabat, le vainqueur du dernier Grand Prix d’Espagne. La saison, dernière, l’Espagnol passait son temps à faire des régimes pour être le plus léger possible sur la moto et comme nous le disait Didier de Radiguès, encore bien qu’il avait sa combinaison sinon on aurait pu voir à travers.

Mais cette année, c’est fini, l’Espagnol a pu recommencer à manger (sainement bien entendu) et surtout à se muscler. Et aujourd’hui, comme il l’a déclaré à motocuatro, il en mesure pleinement les effets bénéfiques.

« C’est une bonne chose d’avoir pu aller au gymnase et d’avoir pu prendre du muscle parce que ça vous permet de relever la moto et de donner du gaz. C’était une idée totalement fausse de penser qu’en étant plus léger vous allez plus vite sur la moto, c’était une erreur totale. Si vous êtes plus fort, vous relevez plus vite la moto et vous pouvez ouvrir les gaz une vingtaine de mètres avant. Vous reprenez la trajectoire plus rapidement …»

Il suffit de regarder les deux photos qui ne sont séparées que de quelques mois (Grand Prix du japon 2012 et Grand Prix d’Espagne 2013) pour comprendre à quel point le Rabat de la saison dernière, n’a plus rien à voir avec celui de 2013 !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de