Ducati et Gobmeier veulent éviter l’échec de trop



Chez Ducati, depuis la dernière victoire de Stoner, qui remonte déjà à l’Australie, en 2010, les raisons de se réjouir ont été plutôt rares.

Après l’engagement de Rossi et la traversée du désert qui s’en est suivie, les rouges ont décidé de repartir, en 2013, avec quatre pilotes officiels mais avec la même moto que la saison précédente.

Du coup, difficile d’espérer de grands résultats même s’il faut l’avouer, les performances en qualifications de Dovizioso donnent à penser que les choses s’améliorent.

Bien entendu, l’arrivée d’Audi semble avoir redynamisé le Reparto Corse qui travaille intensément sur la GP14.

Nous, de notre côté nous avons tous envie de voir arriver cette nouvelle moto mais chez Ducati, ou Audi, on semble vouloir progresser avec méthode, en prenant le temps qu’il faudra pour arriver à ses fins et si possible, éviter un nouvel échec.

Dès lors, lorsque GPOne a demandé à Bernhard Gobmeier quand on verrait débarquer la GP14, sa réponse a été catégorique.

« Je ne veux pas parler de nouvelle moto, parce que nous devons travailler sur différents points. Par exemple, nous avons apporté une nouvelle aérodynamique qui s’avère être un pas en avant. Nous travaillons maintenant sur ​​le nouveau châssis, nous l’avons apporté à Jerez, vous avez déjà vus quelques évolutions d’autres arrivent. Mais avant de confier le nouveau matériel à nos pilotes, nous voulons être sûrs qu’il fonctionne et seuls les résultats sur la piste peuvent nous donner cette assurance. Je ne veux pas amener quelque chose qui pourrait peut-être fonctionner ou peut-être pas, ce n’est pas notre méthode. Nous avons un planning clair pour l’introduction des nouveaux éléments mais je ne peux pas en parler ».

Et justement, ce nouveau châssis semble avoir réellement apporté un plus à Dovizioso lors des tests de lundi mais malgré tout, il n’est pas question de le lui confier tant qu’il ne sera pas arrivé au bout de son processus de développement.

« C’est une étape intermédiaire et il doit encore être développé davantage. Je ne veux pas précipiter les choses avant d’être complètement convaincu ».

La beauté italienne et la rigueur allemande feront-elles bon ménage ? c’est à espérer !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de