Marquez – Lorenzo : la conférence de presse débat des sanctions à appliquer



Pour cette saison, la Dorna a instauré un nouveau système permettant de sanctionner les pilotes coupables de comportements dangereux. 

Le 13 décembre 2012, la Commission Grand Prix adoptait le point suivant : « Il a été reconnu que les pilotes qui sont constamment avertis ou pénalisés, pour avoir mis en danger d’autres pilotes ou commis une faute grave telle qu’une agression sur un commissaire de piste ou autre officiel, devaient être sanctionnés. Afin de résoudre ce problème, un nouveau système de Points de pénalité a été approuvé. La Direction de Course peut sanctionner un pilote de plusieurs points, sur une échelle de 1 à 10. Les points de pénalité peuvent être appliqués en remplacement ou en complément d’une autre sanction. Les points seront cumulés durant la saison et plusieurs pénalités seront appliquées selon les paliers suivants : 4 points – Départ en dernière position sur la grille pour la course suivante. 7 points – Départ de la pit-lane pour la course suivante. 10 points –  Disqualification pour le Grand Prix suivant.

Une fois la sanction prévue pour dix points appliquée, le compteur est remis à zéro. Les points ne se cumulent pas d’une saison à la suivante ».   

Le débat sur ce système qui jusque-là, n’avait jamais suscité de polémiques, allait rebondir de façon inattendue. En effet,  alors qu’on croyait l’incident entre Lorenzo et Marquez clôturé après que les deux pilotes se soient serrés la main sur le vol Séville Barcelone (lire ici), Jorge Lorenzo sortait l’argument de son chapeau lors du traditionnel briefing sécurité des pilotes.

Pour lui, Marc Marquez aurait dû être sanctionné et il aurait dû se voir infliger des points de pénalité.

Après que le ton soit monté, Jorge Lorenzo quittait la réunion avant tout le monde. L’incident étant revenu aux oreilles d’un journaliste, ce dernier décidait de mettre le système de sanction sur le tapis lors de la conférence de presse.    

Tout d’abord, il demandait l’avis de Jorge Lorenzo lui-même. « Mon opinion ? Je pense toujours que le dernier dépassement de Marc était trop dur. Je n’ai rien contre Marc parce qu’il est jeune et qu’il a vu un trou et il s’est jeté dedans. Mais cette année, on a le système de points et on ne l’utilise pas pour le moment. J’aimerais que dans le futur, la Direction de course l’utilise. Mon point de vue c’est qu’à Jerez, le minimum aurait été que Marc reçoive des points ou une carte jaune, je n’en sais rien, mais il devait être pénalisé. En course, toucher quelqu’un, ça peut arriver mais quand vous le toucher au point de lui faire changer de trajectoire, c’est tout autre chose.

Et quand on lui a demandé s’il était resté jusqu’à la fin de la réunion, après avoir feint de ne pas comprendre la question, Jorge Lorenzo déclarait : « euh, non, mais je pensais que la réunion était terminée et je suis parti », ce qui ne manquait pas de provoquer un sourire en coin de Cal Crutchlow qui semblait en dire long sur la signification de cette sortie prématurée du Champion du Monde.

Marc Marquez, de son côté, était également appelé à donner son avis et nous ne savons pas si vous comprendrez, par écrit, les sourires que son début d’intervention a provoqué dans l’assistance, enfin, on essaye tout de même.

« mmmmmmmmmmmh…je ne sais pas mais bon, pour moi, tout ce que j’avais à dire là-dessus, je l’ai dit à Jerez. Si l’incident s’était produit au premier tour ou à la moitié de la course, j’aurais été d’accord avec l’opinion de Jorge Lorenzo mais bon voilà, au final, c’est la course. Nous étions au dernier tour, dans le dernier virage et il m’a laissé tellement d’espace que j’ai voulu essayé. J’ai freiné un rien plus tard que lors des derniers tours. Mais voilà, je me répète, ce sont des choses qui arrivent en course ».

Mais nous n’en sommes pas restés  là puisqu’un autre journaliste étendait le débat aux autres pilotes présents.

Dani Pedrosa : une règlementation plus claire serait utile

« Je comprends les deux et je pense que la responsabilité est partagée. C’était le dernier tour et Jorge n’a pas fermé la porte, ensuite Marc a freiné top tard. La conjonction de ces deux faits de course a fait que les deux pilotes se sont retrouvez au même endroit sur la piste. J’ai une certaine expérience des touchettes et des chutes en course. Je pense qu’il serait utile pour les pilotes de savoir où et comment ils peuvent dépasser et où et quand ils peuvent être pénalisés. Je pense que c’est surtout ça le sujet important ».

Valentino Rossi : je comprends Jorge mais ça peut arriver

« Marc a été agressif toute la course, depuis le début jusqu’au dernier virage. Je comprends donc que Jorge soit déçu que Marc l’ait touché mais bon, de mon propre point de vue, ce sont des choses qui peuvent arriver dans le dernier virage d’une course. De plus, ce virage de Jerez est un grand classique du genre. Pas seulement entre moi et Gibernau mais aussi entre Doohan et Criville ainsi qu’avec d’autres. Vous sortez d’une partie rapide et la piste se rétréci très fort. Toutefois, le virage en lui-même est large et il n’y a pas vraiment de danger à se toucher à cet endroit. Ça peut arriver ».  

Cal Crutchlow ne donne pas son avis, mais le donne quand même

« Au final, ça n’a pas affecté ma course, alors je n’ai pas vraiment d’opinion sur l’incident. Ils se sont passés, ils se sont touchés mais c’est difficile d’appliquer uniformément un système de pénalités car chaque incident est différent. La Direction de course et l’organisateur essayent d’améliorer les choses mais c’est difficile de comprendre où se trouvent les limites. Nous pilotons des motos et il y a 25 mecs qui roulent pour réaliser une bonne course. Je comprends le point de vue de Jorge qui est déçu d’avoir perdu une place mais je comprends Marc qui est jeune et qui voulait essayer de gagner une position. Le travail de la commission de course est compliqué, probablement encore plus que le nôtre. La saison dernière, j’ai vécu la même chose avec Hayden au premier tour et après, on s’est dit que…c’était la course. Personne n’est tombé, personne ne s’est blessé, c’est le principal ».    

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter

        

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de