Xavier Simeon : « il fallait oser y aller ! »



La séance qualificative du Moto2 a été écourtée à 20 minutes du terme en raison des fortes précipitations qui se sont abattues sur le Bugatti.

Les conditions étaient singulièrement compliquées puisqu’avec les gouttes qui commençaient à tomber, c’est avant tout de bravoure dont les pilotes devaient faire preuve. Il leur était en effet impossible de connaître le niveau d’adhérence du circuit.

Et justement, de bravoure, Xavier Simeon en a largement fait preuve, ce qui le place à une appréciable cinquième position sur la grille, ce qui devrait lui permettre de s’élancer directement avec le bon groupe.     

« Je suis vraiment très content car l’objectif annoncé d’être dans le top10 à chaque séance a été respecté. Déjà ce matin en FP3, tout s’est bien passé, on était bien dans le rythme et pour la qualification, on savait qu’il y avait un très gros risque d’avoir de la pluie. Alors, tout le monde est parti sur les chapeaux de roues. Je pense que c’est la première fois que tout le monde était dans la pitlane avant même que le feu ne passe au vert.  

Les premiers tours n’ont pas été faciles car les premières grosses gouttes commençaient à tomber sur la visière et il fallait vraiment oser y aller parce qu’on ne savait pas où en était l’adhérence. Au bout du quatrième tour, ça a commencé à aller beaucoup mieux et j’ai pu réaliser les mêmes chronos que le matin. Ce qui est bien, c’est que je ne suis pas parti avec des nouveaux pneus alors que c’est ce qu’ont fait la plupart de mes adversaires.

Pour demain, c’est un peu l’inconnue puisqu’on ne sait pas s’il pleuvra où s’il fera sec mais quelles que soient les conditions, il faudra mener une course intelligente, rester concentrer et surtout, en cas de pluie, ne pas commettre la moindre erreur ».  

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de