[Communiqué de presse] Une méritoire 18ème place finale pour Xavier Siméon malgré une boîte de vitesses « au point mort »



Xavier Siméon a terminé un fantastique Grand Prix d’Aragón Moto 2 en 18ème position. Une boîte de vitesse récalcitrante a fortement gêné le pilote RTL Sport qui a pourtant tenu un rythme de course élevé. Le Belge peut nourrir de légitimes regrets, il aurait certainement pu finir dans les points sans ce problème très pénalisant.

Le 13ème rendez-vous de la saison a tenu toutes ses promesses, avec des duels incessants en tête de course comme dans le peloton, un magnifique Grand Prix qui a ravi le nombreux public comme les téléspectateurs par son intensité et son tempo incroyablement élevé.

Xavier Siméon a terminé ce Grand Prix d’Aragón très disputé à une méritoire 18ème place – à seulement 15 secondes du vainqueur – en délicatesse avec une boîte de vitesses récalcitrante qui a fortement perturbé sa course. Auteur d’un beau départ et malgré sa qualification en milieu de grille en 24ème position, il a négocié sans encombre les premiers virages et s’est très vite frayé un passage au milieu d’une meute de concurrents particulièrement bouillants. Le pilote RTL Sport commente l’épreuve : « J’ai pris un bon départ et j’ai rapidement pointé au 17ème rang. Comme je le pensais avant le départ, j’ai tenu un bon rythme, régulier, avec des chronos en 1’55’’. Les pilotes en tête de course tournaient dans les mêmes temps ! Les vitesses étaient dures à rentrer, ce n’était pas normal mais je m’en suis accommodé jusqu’au moment ou j’ai me suis retrouvé au point mort à deux reprises ! C’était très gênant, évidemment. Je me retrouvais en roule libre, la moto prenait de la vitesse sans que je ne m’y attende. Ça s’est encore reproduit un peu plus tard alors que je remontais avec Neukirchner et West. J’ai perdu le contact avec eux. Ils finissent dans les points, pas moi ! »

On rappellera que les groupes moteurs-boîtes sont fournis aux équipes par un fournisseur extérieur et qu’ils sont plombés, aucune intervention par les mécaniciens des teams n’étant autorisée.

« Je suis fâché ! » lâche Xavier Siméon. « Nous avions bien fait progresser la moto entre les essais et la course, nous avions trouvé un bon set up, nous avions trouvé la solution aux soucis de maniabilité rencontrés depuis le début du week-end en travaillant sur les réglages de fourche et sur le bras oscillant, entre autres. L’équipe a vraiment réalisé un super boulot. J’avais un bien meilleur feeling avec l’avant de ma moto, j’étais en confiance. La course s’annonçait bien, je pouvais réaliser un beau résultat ici. J’ai même amélioré mon chrono des essais de 147 millièmes au 7ème tour, en pleine bagarre ! C’est vraiment râlant de subir un tel problème».

Le Belge entamera la tournée Japon-Australie-Malaisie avec un nouveau moteur. On peut dès lors supposer qu’il ne devrait pas rencontrer les problèmes de boîte qui ont hypothéqué le résultat de ce Grand Prix. Une maigre consolation au regard des points que Xavier Siméon n’a pas pu ramener aujourd’hui.

Aux avant-postes, Marquez s’est joué de ses adversaires pour aller cueillir à domicile une indiscutable victoire devant Iannone et Corsi, tandis que Bradl – apparemment lui aussi en proie à des soucis sur sa Moto 2 – n’a pu faire mieux qu’une 8ème place. L’écart entre l’Espagnol et l’Allemand se réduit maintenant à seulement 6 points alors qu’il reste 4 Grand Prix à disputer. Mademoiselle Elena Rosell – wild card pour cette épreuve – a bouclé l’épreuve à une honorable 33ème place.

Prochaine étape : le circuit de Motegi au Japon, le 2 octobre prochain. Ce rendez-vous quelque peu controversé sera l’occasion pour Xavier Siméon de découvrir un circuit qui accueille le Championnat du Monde moto depuis 2000.

Xavier Simeon Info Team

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de