Michael Bartholemy : « au Mans, je n’ai pas vu la hargne de Livio Loi »



Au Mans, Livio Loi, qui disputait sa seconde course en Championnat du Monde, a échoué à un peu plus de trois dixièmes de son second point.

Qualifié vingt et unième et remonté jusqu’à la seizième position, le Belge n’a toutefois pas pu inquiéter Philipp Öttl, rookie comme lui dans la catégorie.

Selon Michael Bartholemy, son Team Manager, son pilote a manqué de hargne et ça lui laissait un petit goût de trop peu en bouche.    

« J’étais satisfait de ses performances en qualifications car il était de nouveau 21ème, comme à Jerez, mais l’écart s’était sensiblement réduit. Il termine seizième et manque les points pour une place. A un moment donné, il était à un dixième d’Oettl qui termine quinzième.

Sa place ne me chagrine pas mais je ne suis pas non plus spécialement content parce que je n’ai pas vu un Livio qui avait la hargne. Je n’ai pas vu un Livio qui s’est battu pour les points, un Livio Loi qui avait envie de se battre avec les meilleurs pilotes du monde. Je suis certain qu’avec la hargne, il serait venu à bout d’Öttl.   

C‘est vrai que dès le début, il a eu quelques soucis avec la moto qui bougeait énormément, mais malgré tout, j’aurais aimé qu’il dépasse un peu sa limite pour signer un bon chrono en qualifications, battre l’Allemand en course et prendre un nouveau point en Championnat du Monde.

Je lui ai dit après la course que le fait qu’il termine cinquième ou vingt-sixième, cette saison, n’a aucune influence sur mon approche mais quand je vois qu’il ne se donne pas à 110%, je suis déçu et c’était le cas en France. Il est dans une phase d’apprentissage et je pense que c’est un énorme talent mais au Mans, il n’a roulé que sur son talent alors qu’à Jerez, il avait roulé avec son talent et sa hargne ».

Quoi qu’il en soit, le Belge recevra une nouvelle chance de séduire ses fans et son team, ce week-end, au Mugello où, dans sa courte carrière, il a d’ailleurs déjà remporté une course.

« Il y a deux ans, j’ai gagné une course de la Moriwaki Cup au Mugello. Je connais donc le circuit, même s’il sera forcément différent au guidon d’une Moto3. Au Mans, nous avons eu un problème de pneu en qualification, ce qu’il faudra éviter ce week-end en Italie. Je dois me qualifier dans le top quinze si je veux atteindre mon objectif de retrouver une place dans les points à l’arrivée de la course ».    

La hargne de Livio Loi sera-t-elle de retour au Mugello ? Réponse dès vendredi.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de